Engagez-vous, rengagez-vous!

Envie de donner un peu de votre temps et de votre énergie pour soutenir une cause qui vous tient à cœur? Voici tout ce qu’il faut savoir avant de se lancer.

 

Bénévolat

 

Ne confondez pas bénévolat et petit job!

L’idée du bénévolat, c’est de donner un peu de son temps, de son énergie ou de ses compétences pour une activité qui vous apporte du plaisir. Cette expérience se vit dans la réciprocité, la solidarité et le partage: on s’engage, car on a envie de donner, de se sentir utile, mais aussi, parce que cela nous enrichit. Peut-être êtes-vous déjà bénévole sans le savoir, comme un tiers de la population ? Si vous donnez un coup de main à votre club de foot, à votre église locale ou à votre commune, c’est le cas! Qu’elle soit ponctuelle ou régulière, cette activité ne devrait pas vous prendre en principe plus d’une demi-journée par semaine (de 4 à 6 heures, jusqu’à une journée si vous êtes chômeur), pour éviter de déréguler le marché de l’emploi. Considéré comme du travail, mais gratuit , le bénévolat n’est pas soumis à une législation spécifique. Avant de vous lancer, réfléchissez aux activités que vous aimez, à la(aux) cause(s) que vous aimeriez soutenir et au temps dont vous disposez.

Suivez vos envies, mais écoutez vos limites 

Il y a parfois une différence entre la mission ou le domaine que l’on souhaite soutenir et nos propres limites et capacités. Avant de vous enflammer pour une cause, partez de ce que vous aimez faire: prendre soin des autres, écrire et/ou faire des films, bouger…

Le tissu associatif du canton est si vaste que vous trouverez sans difficulté une organisation où agir. C’est votre disponibilité qui décidera de votre engagement: une journée par mois ou par an, une après-midi par semaine? Et pour combien de temps?

Pour tout ce qui est d’ordre relationnel, comme rendre visite à une personne âgée, des liens sociaux durables doivent pouvoir s’établir et les associations vous demanderont un engagement régulier et sur le long terme. En revanche, un festival aura plutôt besoin de bras le temps d’un week-end. Mais ces règles ne sont jamais absolues. La Fondation Étoile filante réalise le rêve le plus cher d’enfants/adolescents qui vivent avec une maladie et/ou un handicap ou des séquelles consécutives à un accident. Elle collabore avec des accompagnants à moyen et à long terme, mais pour effectuer des missions ponctuelles.

Chaque geste compte

Du club de foot local au siège d’ONG mondiales, le canton compte une multitude de secteurs et d’organisations qui ont besoin d’un coup de pouce: culture, santé, social, environnement, politique ou droits civiques, coopération et développement, sport, religions... Impliquez-vous dans ce qui vous tient à cœur! Votre rôle, même un week-end par an, est précieux et contribue à rendre notre monde plus solidaire et plus humain. «Sans bénévoles, notre organisation ne pourrait tout simplement pas réaliser des rêves d’enfants », explique Jocelyne Koehler, chargée de communication pour la Fondation Étoile filante.

Où trouver les infos?

Saviez-vous qu’il existe des «Jobup» du bénévolat? Benevol-jobs.ch regroupe une série d’offres — non exhaustive — dans plusieurs cantons, tandis que benevolat-vaud.ch se limite à l’espace vaudois. Fan de sport? Le site volontaireslausannois.ch  propose une série de coups de pouce à donner aux clubs et aux activités sportives de l’agglomération. Des ONG, comme la Croix-Rouge suisse, Caritas Vaud ou le WWF disposent de leur propre plateforme.

Mais rien ne vaut la prise de contact en direct avec l’organisation qui vous intéresse pour mieux comprendre ses besoins ou avec Bénévolat-Vaud pour découvrir ce qui existe.

Certains secteurs sont particulièrement demandeurs de bénévoles, comme l’accompagnement à domicile de personnes âgées, l’aide et la solidarité dans le domaine sanitaire et social, à la suite de la pandémie. Attention, si vous aimez vous occuper d’enfants, tout ce qui est en lien avec eux fait partie des secteurs les plus réglementés qui existent, comme pour toute catégorie de population vulnérable.

Par ailleurs, certaines fonctions sont régulièrement recherchées, par exemple le rôle de trésorier d’association (responsable de la bonne tenue des comptes) ou de responsable de la communication (gestion des réseaux sociaux, création d’un plan de communication, conception de flyers, rédaction de dossiers, etc.). Les associations sont comme de petites entreprises, elles comptent toute une série de postes bénévoles à pourvoir !

Qu’est-ce que l’on attend de moi?

« Nous attendons des bénévoles qui partent pour accompagner des familles qu’ils soient mûrs, débrouillards… et évidemment qu’ils aient de l’empathie», résume Jocelyne Koehler. Être bénévole, c’est une responsabilité! Chaque association a sa propre pratique et ses besoins particuliers. Le plus important? Tenez vos engagements. Ce petit memento en ligne résume très bien les attentes de chaque partie prenante.

Est-ce le premier pas vers un petit job?

La probabilité qu’une structure vous embauche après une activité bénévole chez elle est minime. En revanche, vous pouvez faire valider votre expérience au moyen d’un certificat d’activité bénévole, toujours précieux pour appuyer un C.V. Ce document met en valeur les compétences acquises, y compris les fameux « soft skills » (résolutions de conflit, empathie…), et peut faire toute la différence au moment d’une première embauche. Par ailleurs, au cours de votre activité bénévole, vous développerez un réseau de connaissances et accéderez à des milieux sociaux nouveaux, ce qui est toujours un atout pour la vie active.

Merci à Sandrine Pache, responsable chez Bénévolat-Vaud

Ce centre de compétences pour la vie associative a développé un site qui regorge d'informations et de documents utiles. Vous y trouverez non seulement un accès direct à benevol-jobs, mais aussi une équipe disponible, que ce soit à travers une ligne téléphonique ou une permanence pour répondre à toutes vos questions (info@benevolat-vaud.ch, 41 21 313 24 00, Ruchonnet 1, 1003 Lausanne, du lundi au jeudi 9h-12h30), notamment si vous connaissez mal la région et son tissu associatif ou si vous n'êtes pas francophone. Vous y trouverez aussi des ressources pour, le cas échéant, créer votre propre association.

 

Bitte lesen Sie zuerst die Nutzungsbedingungen der Website und die Nutzungsbedingungen der elektronischen Post.
© 2002-2021 Banque Cantonale Vaudoise, alle Rechte vorbehalten.