Commentaire à la clôture

 

-

Commentaire Boursier

Zurich (awp) - La fête continue à la Bourse suisse, qui connaît une hausse interrompue depuis le début du mois de juin. Après avoir entamé la séance de jeudi dans le rouge, après les décisions de la Réserve fédérale américaine (Fed) la veille, l'indice phare de SIX avait comblé son retard vers la mi-journée. Il a ensuite franchi pour la première fois la barre des 12'000 points peu après 16h00 et s'est maintenant au-dessus en clôture.

A New York, Wall Street hésitait en matinée, au lendemain de la Fed. Pour les analystes de Charles Schwab, l'institut d'émission "a adopté un ton un peu moins accommodant, avançant ses perspectives de relèvement de taux directeurs après avoir revu à la hausse ses prévisions de croissance et d'inflation". La Fed table en effet sur une hausse de 7,0% du Produit intérieur brut (PIB) américain en 2021, contre 6,5% estimé en mars.

L'inflation devrait elle atteindre 3,4% cette année, contre une estimation de 2,4% en mars. Le président de la Fed, Jerome Powell, a toutefois campé sur ses positions, rappelant que l'accélération de l'inflation était, selon lui, temporaire et devrait se stabiliser en 2022 et 2023.

"L'incertitude persiste pour savoir si la Fed peut mener à bien sa politique de manière efficace sur fond de pressions inflationnistes grandissantes et d'une accélération de la reprise économique", préviennent toutefois les experts de Charles Schwab.

En Suisse, la Banque nationale suisse (BNS) a maintenu inchangée sa politique monétaire et a relevé sa projection de croissance du produit intérieur brut (PIB) en 2021 à environ 3,5%, contre 2,5% à 3,0% au dernier pointage en mars.

En mai, les exportations suisses désaisonnalisées ont rebondi sur un mois de 3,5% en termes nominaux à 20,81 milliards de francs. Les importations s'inscrivant à la baisse, la Suisse a enregistré un excédent commercial historiquement élevé de 4,26 milliards.

Le SMI a fini en hausse de 0,24% à 12'011,11 points, nouveau plus haut historique en clôture et après un nouveau pic en séance à 12'017,76 points. Le SLI a grignoté 0,04% à 1938,48 points et le SPI a pris 0,15% à 15'395,94 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 17 ont progressé et 13 reculé.

Les deux premières marches du podium sont échues à Alcon (+1,0%) et Novartis (+0,9%), Zurich, Temenos et Straumann (+0,7% chacun) se partageant la troisième place.

Mercredi, l'Agence américaine des médicaments (FDA) a accordé le statut de percée thérapeutique pour le radioligand Lu-PSMA-617 de Novartis contre le cancer de la prostate métastatique résistant à la castration (mCRPC).

Nestlé (+0,6%) et Roche (+0,4%) ont aussi soutenu l'indice.

UBS (+0,5%), Credit Suisse (+0,3%) et Julius Bär (+0,2%) ont progressé. La BNS a estimé que les banques suisses se sont montrées résistantes face à la détérioration des conditions économiques liées à la pandémie de coronavirus. Dans son rapport sur la stabilité financière, l'institut d'émission note l'amélioration des fonds propres des deux grandes banques.

Clariant (-2,2%) a écopé de la lanterne rouge, derrière Kühne+Nagel (-2,1%) et l'inconstante AMS (-2,0%).

Swatch (-1,2%) et Richemont (-0,2%) ont reculé plus ou moins nettement après les statistiques des exportations horlogères en mai, en hausse de 174,2% sur un an, mais encore en recul de 11,9% par rapport à mai 2019, avant la crise du coronavirus. La Fédération horlogère s'attend à une normalisation de la situation cette année.

Sur le marché élargi, SHL Telemedicine (-4,8%) et la société américaine VNA Care vont coopérer pour l'utilisation du SHL Smartheart 12 Lead ECG, une technologie qui facilite les soins à domicile, en particulier pour la réalisation d'une électrocardiographie (ECG) en l'espace de 30 secondes.

rp/buc

Bitte lesen Sie zuerst die Nutzungsbedingungen der Website und die Nutzungsbedingungen der elektronischen Post.
© 2002-2021 Banque Cantonale Vaudoise, alle Rechte vorbehalten.