Commentaire boursier à l'ouverture

 

-

Commentaire Boursier

Zurich (awp) - La Bourse suisse peinait toujours à opter pour une direction vendredi en fin de matinée. La saison des résultats d'entreprises était marquée en Suisse du sceau d'ABB et de Schindler, en plus d'une ribambelle de société de moindre envergure.

Ceux-ci tendaient à apaiser les craintes des investisseurs autour de l'évolution de la pandémie ou des nécessaires mesures de relance aux Etats-Unis. "Nancy Pelosi a continué à faire monter les cours des actions en suggérant que l'accord de relance se rapprochait et serait probablement conclu avant l'élection présidentielle", souligne Pierre Veyret d'Activtrades.

"Nonobstant l'optimisme affiché par la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi, d'importants fossés demeurent sur des aspects clés du financement", nuance Michael Hewson de CMC Markets.

A 10h50, le Swiss Market Index (SMI) stagnait à 9998,84 points, le Swiss Leader Index (SLI) grignotait 0,15% à 1551,51 points et le Swiss Performance Index (SPI) égarait 0,03% à 12'481,30 points. Sur les 30 plus lourdes valorisations, d12ouze reculaient et les 18 autres progressaient.

ABB (-2,6%) conservait la lanterne rouge. Le conglomérat d'électrotechnique et d'automation a comme prévu enregistré une explosion du bénéfice net au troisième trimestre, mais aurait glissé dans le rouge sans la contribution exceptionnelle du produit de la cession de sa division Power Grids au nippon Hitachi.

L'autre présentateur du jour, Schindler (bon de participation +3,8%) occupait l'autre extrémité du classement. Le constructeur d'ascenseurs et d'escaliers mécaniques accuse toujours un repli de ses entrées de commandes et de ses revenus sur les neuf premiers mois de l'année, mais a revu à la hausse ses objectifs.

Le laboratoire Novartis (-0,4%) a décroché un statut de médicament orphelin pour l'iptacopan auprès de l'Agence européenne des médicaments. Son voisin Roche (-0,1%) marquait aussi le pas. Le principal poids lourd défensif Nestlé (-0,3%) n'offrait guère plus de résistance.

Sur le marché élargi, BB Biotech s'enrobait de 0,7%, après avoir essuyé une lourde perte nette sur le troisième trimestre. La société de participation reste dans le vert sur les neuf premiers mois de l'année.

Komax s'appréciait de 1,0%. Le fabricant de machines de câblage a fait part de son optimisme pour la seconde moitié de l'année jeudi soir, après avoir souffert sur la première.

Le constructeur de machines-textile Rieter (-0,6%) aussi a remarqué une amélioration au 3e trimestre, mais n'escompte pas pour autant renouer avec les bénéfices avant l'année prochaine.

Meyer Burger (-3,0%) a renouvelé pour une période de trois ans son partenariat avec le Centre suisse d'électronique et microtechnique (CSEM) pour le développement de nouvelles cellules solaires.

Compagnie Financière Tradition (-4,0%) a publié dans la nuit un chiffre d'affaires au troisième trimestre marquant un coup d'arrêt dans sa croissance depuis le début de l'année.

SIG Combibloc (-0,2%) a essuyé une dégradation de recommandation par Credit Suisse.

HBM Healthcare (inchangé) a bien dégagé sur les six premiers mois de son exercice décalé 2020/21 un bénéfice net quadruplé à 441,3 millions de francs, conformément à ce qu'elle avait annoncé au début du mois.

Autre société de participation, The Native (également inchangé) a écopé d'une amende de 40'000 francs pour négligences lors de la compilation de ses comptes en 2017.

La société immobilière Novavest Real Estate (+0,2%) prévoit une augmentation de capital, dont les contours seront publiés ultérieurement

jh/lk/buc/al

Bitte lesen Sie zuerst die Nutzungsbedingungen der Website und die Nutzungsbedingungen der elektronischen Post.
© 2002-2020 Banque Cantonale Vaudoise, alle Rechte vorbehalten.