Commentaire à la clôture

 

-

Commentaire Boursier

Zurich (awp) - La Bourse suisse a ouvert la dernière séance de la semaine à reculons, sur fond de regain de tensions entre Washington et Pékin autour de plateformes internet.

Ces tensions viennent rogner encore une confiance des investisseurs déjà sapée par l'évolution de la pandémie, avec notamment une mortalité journalière au pays de l'oncle Sam à nouveau supérieure à 2000 victimes.

"Les investisseurs seront aussi dans l'attente de la publication des chiffres de l'emploi américain de juillet", souligne John Plassard, de Mirabaud Securities.

Dans l'intervalle, le Vieux Continent livre un feu d'artifice d'indicateurs économiques, avec notamment les soldes commerciaux de l'Allemagne, de la France et de l'Italie. Si le moteur économique germanique a donné des signes de reprise en juin, le déficit hexagonal s'est creusé sur la même période.

Sous nos latitudes, la saison des résultats concerne essentiellement des sociétés du marché élargi.

A 09h10, le SMI égarait 0,12% à 10'056,15 points, le SLI 0,16% à 1534,74 points et le SPI 0,08% à 12'478,68 points. Sur les 30 principales valorisations, 20 reculaient, huit progressaient et SGS comme le bon Roche se tâtaient encore autour de la direction à adopter.

Richemont (-0,6%) s'est lancé dans une opération de séduction de ses actionnaires, avec notamment un projet de distribution de bons d'options sur son action.

Lanterne rouge du moment, Vifor (-2,5%) creusait ses pertes de la veille après avoir modéré ses ambitions pour l'ensemble de l'année.

Logitech (+0,8%) occupait la bonne extrémité du classement provisoire, devançant de peu Lonza (+0,7%). Le partenaire américain Moderna du sous-traitant de l'industrie pharmaceutique a reçu une précommande de la Confédération pour son vaccin expérimental contre le Covid-19.

jh/buc

Bitte lesen Sie zuerst die Nutzungsbedingungen der Website und die Nutzungsbedingungen der elektronischen Post.
© 2002-2020 Banque Cantonale Vaudoise, alle Rechte vorbehalten.