Commentaire boursier avant ouverture

 

-

Commentaire Boursier

Zurich (awp) - La Bourse suisse devrait reprendre son souffle vendredi, après la forte poussée enregistrée la veille alors que l'Europe s'affranchit progressivement des mesures de confinement et met tout en oeuvre pour un retour à la normale de son économie.

La veille, Wall Street a bouclé la séance dans le rouge, fragilisée par la crainte d'une montée des tensions sino-américaines. La place tokyoïte a également fini la semaine en territoire négatif.

Jeudi, le président américain Donald Trump a indiqué qu'il donnerait aujourd'hui une conférence de presse consacrée à la Chine, sans donner plus de précisions sur son contenu. Le locataire de la Maison Blanche accuse depuis plusieurs semaines la Chine d'être responsable de la propagation du nouveau coronavirus à travers la planète.

Mercredi, le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo avait de son côté affirmé que Hong Kong ne jouissait plus de l'autonomie promise vis-à-vis de Pékin, et donc pourrait ne plus bénéficier de ses actuels privilèges commerciaux avec les Etats-Unis.

"La chute des marchés américains hier en fin de séance va probablement se traduire par une ouverture en baisse des places européennes, qui ont clôturé en hausse pour le cinquième jour d'affilée", relève Michael Hewson de CMC Markets dans son commentaire matinal.

Au chapitre macroéconomique, le Japon a vu sa production industrielle plonger de 9,1% sur un an en avril, la pire chute de cet indicateur depuis mars 2011, après le tsunami et l'accident nucléaire de Fukushima. Le taux de chômage a encore progressé, mais très modérément malgré la crise économique et l'état d'urgence déclaré face au Covid-19.

A 08h25, le Swiss Market Index (SMI) accusait un recul de 0,75% à 9851,27 points dans les échanges avant-Bourse recensés par la banque Julius Bär. Toutes les valeurs vedettes de la place zurichoise pointaient dans le rouge.

Roche (-0,7%) a présenté à l'occasion du congrès de l'American society of clinical oncology (Asco) de nouvelles données cliniques sur son anticancéreux Alecensa (alectinib) qui confirment l'extension du taux de survie à cinq ans chez les patients souffrant de cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC).

Selon une dépêche publiée jeudi soir par Reuters, le spécialiste des thérapies géniques AveXis, filiale US de Novartis (-0,8%), va produire pour des tests cliniques un vaccin contre le coronavirus développé par le réseau hospitalier et médical Mass General Brigham.

Le troisième poids lourd Nestlé (-0,6%) perdait également du terrain.

Clariant (-0,8%) a vu son objectif de cours raboté par Société Générale, qui maintient cependant sa recommandation d'achat du titre (buy).

JPMorgan a rétrogradé Temenos (-2,7%) à "neutral", après "overweight" après que l'action a atteint l'objectif de cours. A moyen terme, l'entreprise devrait pouvoir continuer à profiter de débouchés structurellement solides ainsi que de la numérisation, estime la banque dans un étude.

Sur le marché élargi, le groupe Rieter (-2,4%) a annoncé jeudi soir s'attendre à boucler le premier semestre dans le rouge et indiqué qu'il allait recourir au chômage partiel en Suisse et en Allemagne.

Le chimiste Dottikon ES a enregistré des résultats annuels en hausse mais renonce à distribuer un dividende. Pour l'année en cours, une progression des recettes est également attendue.

buc/lk

Bitte lesen Sie zuerst die Nutzungsbedingungen der Website und die Nutzungsbedingungen der elektronischen Post.
© 2002-2020 Banque Cantonale Vaudoise, alle Rechte vorbehalten.