Résultats 2003 du Groupe BCV

POURSUIVANT SA STRATÉGIE, LE GROUPE BCV AFFICHE UN BÉNÉFICE RÉJOUISSANT

Pour le Groupe BCV, l'exercice 2003 s'est soldé par un résultat très réjouissant. Comparé à l'année précédente, le total des produits a augmenté de 9,9% à CHF 943 millions et les charges ont été bien maîtrisées. Ainsi, le bénéfice brut est en hausse de 21,6% à CHF 389 millions. Avec des besoins nets en provisions fortement réduits, le bénéfice net du Groupe s'établit à CHF 157 millions. Ce résultat est le fruit des mesures stratégiques, d'une confiance rétablie de la clientèle, d'une reprise des marchés financiers et d'un engagement important des collaborateurs du Groupe BCV. Il permet de concrétiser la volonté de la Banque de proposer la distribution d'un dividende ordinaire (CHF 2 par action), après le versement d'un dividende prioritaire (CHF 3,33 par bon) sur les bons de participation.

A fin décembre 2003, le compte de résultats consolidé du Groupe BCV présente une image globalement très positive. Le changement intervenu en juin 2002 de la méthode de consolidation d'Unicible, la société de services informatiques du Groupe intégrée pour la première fois entièrement en 2003, n'influence pas le résultat net, mais modifie les différentes rubriques composant le résultat. A titre d'information et pour permettre la comparaison, les commentaires ci-dessous sur leur évolution mentionnent également celle-ci à méthode de consolidation identique (périmètre constant).

Produits en hausse de 9,9% 
Le résultat des opérations d'intérêts s'est bien maintenu à CHF 419 millions malgré la baisse des taux hypothécaires et la diminution du volume des crédits conformément aux mesures de recentrage stratégique. Le produit des opérations de commission recule de 4,6% à CHF 288 millions. Ceci est dû essentiellement au désengagement effectué dans les secteurs du financement naval et du négoce de produits pétroliers, ainsi que dans les crédits aux entreprises non vaudoises. Pour leur part, les commissions sur les affaires de gestion de fortune sont restées globalement stables.
Le résultat des opérations de négoce, favorisé par le regain boursier de la seconde partie de l'année et par une bonne gestion des risques et de la volatilité des marchés, est en progression de 80,6% à CHF 109 millions. Enfin, la hausse des autres résultats ordinaires (+89% à CHF 127 millions) s'explique essentiellement par l'intégration d'Unicible dont la BCV a repris la totalité du capital à la mi-2002. A périmètre constant, ce poste augmente de 16%.
Le total des produits du Groupe BCV a donc progressé de 9,9% (5% à périmètre constant) à CHF 943 millions pour l'exercice 2003.

Charges sous contrôle 
Les charges d'exploitation ont été bien maîtrisées. Elles sont certes en hausse de 3% à CHF 554 millions mais, à périmètre constant, elles sont en baisse de plus de 2%. A périmètre constant également, les charges de personnel diminuent de 1% à CHF 373 millions. Cela résulte de l'effet net entre, d'une part, une réduction des charges de personnel liée à la baisse des effectifs et, d'autre part, le retour à une rémunération variable conforme aux pratiques du marché. Les autres charges d'exploitation sont en recul de 5% à CHF 182 millions.
En termes d'effectifs, à fin 2003, le Groupe BCV occupait 2483 personnes à temps complet, soit 196 de moins qu'un an auparavant (-7,3%). Sur ce nombre, la maison-mère en employait 1863, soit 153 de moins qu'à fin 2002 (-7,6%). L'objectif fixé de 1900 collaborateurs à la maison-mère à fin 2003 a donc été atteint.

Bénéfice brut en hausse de 21,6% et bénéfice net de CHF 157 millions 
L'augmentation des produits combinée à une bonne maîtrise des charges permet au Groupe BCV d'afficher un bénéfice brut consolidé en progression de 21,6% à CHF 389 millions. Les besoins en provisions ont été réduits à CHF 77 millions. La hausse des amortissements (+40% à CHF 151 millions) s'explique en grande partie par des éléments à caractère exceptionnel, soit la nécessité d'amortir le goodwill sur certaines participations détenues par la maison-mère.
Ainsi, après deux années de pertes, le résultat net du Groupe BCV s'établit à CHF 157 millions. C'est un résultat très réjouissant compte tenu de l'environnement économique qui a prévalu en 2003 et des efforts réalisés dans la réorientation stratégique de la Banque.

Dividende ordinaire de deux francs par action 
Après distribution du dividende prioritaire aux porteurs de bons de participation (CHF 3,33 par bon), le bénéfice net permet au Conseil d'administration de proposer à nouveau la distribution d'un dividende ordinaire d'un montant fixé à CHF 2 par action.

Evolution du bilan conforme à la stratégie 
Le total du bilan consolidé, en recul de 2,5% à CHF 34,3 milliards, reflète comme prévu les effets de la réorientation du Groupe BCV.
A l'actif, la principale baisse concerne les créances sur la clientèle (-21% à CHF 7,3 milliards). Elle s'explique en totalité par l'impact des mesures de recentrage stratégique de la Banque et de réduction ordonnée du portefeuille de crédits en difficulté. Le désengagement dans les secteurs du financement international, du financement naval et des crédits aux entreprises non vaudoises représente un volume d'environ CHF 1,6 milliard. Dans le secteur du financement naval, la BCV a pratiquement terminé son désengagement. Elle continue toutefois le financement, garanti par la Confédération, de bateaux de la flotte suisse. Dans un climat concurrentiel difficile, le Groupe BCV a par ailleurs augmenté son volume d'affaires sur le marché cantonal des hypothèques.
Au passif, la tendance d'une confiance renouvelée de la clientèle envers la Banque est confirmée : les dépôts sous forme d'épargne augmentent de 4,9% à CHF 8,7 milliards. Par ailleurs, profitant de sa bonne situation en termes de liquidités après la recapitalisation et de ses moindres besoins en refinancement, la Banque a réduit ses emprunts à concurrence de CHF 1,6 milliard.

Perspectives favorables 
En 2004, le Groupe BCV poursuivra ses efforts de recentrage stratégique, de réduction du profil du risque et d'amélioration de l'efficacité de son organisation. Conjugué à une amélioration attendue de l'environnement économique, cela devrait se traduire cette année encore par une baisse du bilan, une meilleure performance et une hausse de la rentabilité.

Lausanne, le 9 mars 2004

Contact(s)

Pascal Kiener, Chief Financial Officer
Téléphone 021 212 33 00
E-mail pascal.kiener@bcv.ch 

Daniel Herrera, Directeur de la communication
Téléphone 0844 228 228 (tarif national)
E-mail info@bcv.ch 

Wilhelm Blaeuer, relations investisseurs
Téléphone + 41 21 212 20 71
E-mail wilhelm.blaeuer@bcv.ch 

Bitte lesen Sie zuerst die Nutzungsbedingungen der Website und die Nutzungsbedingungen der elektronischen Post.
© 2002-2022 Banque Cantonale Vaudoise, alle Rechte vorbehalten.