Le Groupe BCV au 1er trimestre 2003

LE GROUPE BCV AU 1ER TRIMESTRE 2003 
RÉSULTAT OPÉRATIONNEL EN PROGRESSION

Au 1er trimestre, le Groupe BCV a amélioré légèrement son bénéfice brut. Celui-ci s'est en effet élevé à CHF 92 millions, en hausse de 6,4% par rapport à l'année précédente, malgré la dégradation du climat économique et financier, qui a marqué les trois premiers mois de l'année. À périmètre de consolidation constant, la hausse est de 1,8%. En outre, la recapitalisation achevée à fin février a redonné au bilan une situation solide et saine, avec des fonds propres totalisant CHF 2,45 milliards.

Produits en hausse 
Le total des produits du Groupe BCV a augmenté de 5,9% durant le 1er trimestre pour atteindre CHF 232,3 millions. Le résultat des opérations d'intérêts s'est inscrit en hausse de 2,2% à CHF 108,6 millions. La mauvaise tenue des marchés financiers pendant cette période s'est traduite en revanche par un recul sensible des commissions (-19,1% à CHF 62,1 millions) comme du résultat des opérations de négoce (-18,2% à CHF 23,1 millions). L'intégration, dans les résultats du Groupe, des chiffres de la société informatique UNICIBLE, ainsi que des bénéfices exceptionnels sur la vente de titres, ont fait passer les " autres produits ordinaires " de CHF 8,1 millions en 2002 à CHF 38,5 millions cette année. A périmètre constant, le total des produits s'établit à CHF 215,5 millions et marque un léger recul de 1,7% en comparaison annuelle.

Charges bien maîtrisées 
Les charges d'exploitation ont atteint CHF 140 millions au 1er trimestre 2003, soit 5,6% de plus que l'année précédente. Cette hausse est toutefois due exclusivement à l'intégration d'UNICIBLE, qui a entraîné une augmentation des charges de personnel de 12,6%. Corrigé de ce facteur, le total des charges affiche une baisse de 4% à CHF 127,3 millions, résultant d'une diminution de 3,1% des frais de personnel et de 5,5% des autres charges d'exploitation. Les coûts sont donc sous contrôle, grâce notamment à une réduction des effectifs de la maison-mère un peu plus rapide que prévu : depuis la fin de 2001, ceux-ci ont en effet diminué de 5,6% pour un objectif minimal fixé à -10% d'ici à la fin de 2004.

Un résultat opérationnel conforme aux attentes 
Avec une progression de 6,4% du résultat brut incluant les chiffres d'UNICIBLE, et de 1,8% à périmètre constant, le bénéfice brut du 1er trimestre montre que le Groupe résiste toujours bien à l'environnement difficile que nous connaissons. Dès lors, l'objectif d'un bénéfice brut annuel du même ordre que celui de l'an passé (320 millions) à périmètre constant est tout à fait réaliste. 
En outre, les besoins de provisions sont demeurés strictement dans le cadre prévu au 1er trimestre. Réaliser un bénéfice net permettant de payer le dividende prioritaire sur le capital-participation et, si possible, de verser un dividende - certes plus modeste - aux actionnaires, représente par conséquent un objectif atteignable.

Bilan assaini, reprise de l'épargne 
Le total du bilan est resté stable à CHF 35,1 milliards. A l'actif, les avances à la clientèle ont fléchi de 0,5%, revenant à CHF 24,9 milliards. La baisse s'est limitée aux crédits commerciaux (-1,6% à CHF 9,1 milliards), les créances hypothécaires ayant pour leur part marqué une légère augmentation (+0,5% à CHF 15,8 milliards). Dans ce domaine, la baisse des taux d'intérêt a provoqué d'importants transferts des hypothèques à taux variables vers celles à taux fixes, qui permettent à la clientèle de bénéficier pendant plusieurs années des conditions très favorables que le marché offre actuellement.

Au passif, le total des dépôts de la clientèle et des emprunts s'est réduit de 4,6% à CHF 16,34 milliards. Les fonds obtenus dans le cadre de l'émission du capital-participation ont en effet été utilisés, dans l'immédiat, au remboursement de dépôts à terme et d'emprunts arrivant à échéance. Ainsi, les comptes créanciers à vue et à terme ont diminué de 10,5% à CHF 7,34 milliards et les emprunts, de 3,4% à CHF 9,74 milliards. On relèvera en revanche une reprise réjouissante des dépôts d'épargne, qui ont progressé de 1,6% à CHF 8,48 milliards. Enfin, les fonds propres ont plus que doublé durant la période, grâce à l'opération de capital réalisée en février. Au 31 mars, ils atteignaient CHF 2,45 milliards et dépassaient ainsi, conformément à l'objectif fixé, 120% des exigences légales suisses.

Des perspectives placées sous le signe d'un optimisme prudent 
Rétablir la rentabilité et la confiance constitue un des objectifs centraux de la Banque pour l'exercice 2003. Le 1er trimestre indique que l'entreprise est bien engagée. Pour poursuivre dans cette voie, les priorités résident désormais dans la mise en œuvre de la stratégie de recentrage des activités, décidée par le Conseil d'administration, et la réalisation de divers projets internes destinés à améliorer la gestion et l'efficience. Dans ce contexte il faut citer plus particulièrement le projet touchant à la gestion des ressources humaines, qui a pour objectif de favoriser l'implantation d'une culture d'entreprise fédératrice, basée sur une forte implication et responsabilisation d'un management homogène.

Assemblée générale ordinaire 
Les informations qui précèdent seront développées et commentées dans le cadre de l'assemblée générale des actionnaires qui se tient ce matin dès 10h00 au Palais de Beaulieu à Lausanne. Le président du Conseil d'administration y évoquera également la politique de la Banque en matière de gouvernement d'entreprise, domaine dans lequel des mesures importantes ont déjà été prises. Les décisions prises par l'assemblée seront communiquées dès la fin de celle-ci sur le site internet de la Banque.

Lausanne, le 22 mai 2003

Bitte lesen Sie zuerst die Nutzungsbedingungen der Website und die Nutzungsbedingungen der elektronischen Post.
© 2002-2022 Banque Cantonale Vaudoise, alle Rechte vorbehalten.