Aide en ligne

Coordonnées bancaires pour les paiements

BCV - Case postale 300 - 1001 Lausanne

CCP: 10-725-4
Clearing: 767
BIC/SWIFT: BCVLCH2LXXX
GIIN: 6X567Y.00000.LE.756

Comment connaître le numéro IBAN de votre compte?

Comment bloquer votre carte en cas de perte ou de vol?

Pour une carte Maestro, une carte de crédit MasterCard ou Visa, veuillez appeler notre Centre de conseil au numéro ci-dessous :
- depuis la Suisse : 0844 228 228
- depuis l'étranger : +41 (0)21 212 10 00

Que faire si votre accès à BCV-net est bloqué?

Après 4 entrées erronées du mot de passe ou 3 réponses incorrectes du code d'identification, le système bloque automatiquement votre accès à BCV-net. Dans ce cas, prenez contact avec notre Centre de Conseil par téléphone au 0844 228 228 (ou 021 212 10 00), du lundi au vendredi de 7h30 à 19h30.

Comment connaître le numéro IBAN de votre compte?

Le numéro de compte international IBAN (International Bank Account Number) totalise 21 positions. Il est inscrit sur votre carte Maestro-BCV et sur les relevés/avis que vous recevez de la BCV. Si vous disposez d’un accès BCV-net, il apparaît quand vous cliquez sur le libellé du compte (partie "Vos coordonnées bancaires", au bas de l’écran).

Convertisseur IBAN

Mes dépôts sont-ils protégés par la garantie des dépôts?

Oui, la BCV, a l'obligation, comme toute banque et tout négociant en valeurs mobilières en Suisse, de signer la Convention des banques et négociants en valeurs mobilières suisses relative à la garantie des dépôts et est donc membre d'esisuisse. Les dépôts des clients auprès de succursales suisses de la banque sont donc assurés jusqu'au plafond de CHF 100 000 par client (et banque). Les obligations de caisse déposées auprès de la banque émettrice au nom du déposant sont également considérées comme des dépôts protégés. Vous trouverez toutes les informations relatives au système de la garantie des dépôts à l'adresse http://www.esisuisse.ch/.

Recommandations de sécurité relatives à l’utilisation d’internet

Recommandations de sécurité relatives à l’utilisation d’internet

 

Pour la BCV, la sécurité est une priorité. Alors que les banques et leurs clients sont de plus en plus la cible de tentatives malveillantes de la part de cybercriminels, nous souhaitons vous faire part de mesures de précautions utiles à suivre sur internet.

 

1. Quand vous réalisez des transactions bancaires

  • En cas d’utilisation de logiciels de paiements hors ligne(par exemple Abacus, Crealogix, Mammut, etc.):
    • Utiliser ce type de logiciel uniquement sur un ordinateur dédié, qui n’est en aucun cas utilisé pour naviguer sur internet et/ou recevoir des e-mails.
    • Respecter les recommandations de sécurité proposées par les éditeurs de ce type de logiciels.
    • Ne pas enregistrer les codes d’accès (par exemple numéro de contrat, identifiant, mot de passe, etc.) à ce type de logiciel sur l’ordinateur en question.
    • Annoncer immédiatement les éventuels paiements suspects à votre banque afin que des mesures appropriées puissent être prises.
  •  Lors de vos paiements sur internet:
    • Utiliser vos codes d’accès BCV-net (identifiant, mot de passe et challenge) uniquement pour vous connecter sur BCV-net.
    • Garder tous vos codes d'accès secrets.
    • Respecter les conditions d’utilisation de BCV-net et, notamment, appliquer rigoureusement les recommandations concernant les codes d'accès. Pour plus de sécurité, nous recommandons notamment de configurer la nouvelle clé hautement sécurisée BCV smartID.
    • Des intermédiaires de paiement vous demandent parfois de leur livrer vos codes d’accès à BCV-net lorsque vous procédez à des achats ou à des réservations sur le web. Toutefois, la BCV estime que ce procédé contrevient aux règles élémentaires liées à la confidentialité de vos codes d'accès. Dès lors, pour assurer votre sécurité, la BCV bloquera, dans la mesure du possible, la transaction lorsqu’elle identifie l’intervention de l’un de ces intermédiaires.

 

 2. En tout temps

 

  • Utiliser des mots de passe sophistiqués afin de diminuer les risques d’accès malveillants à votre ordinateur, à vos messageries électroniques, à vos comptes de réseaux sociaux et à vos comptes bancaires:
    • choisir des mots de passe d’une longueur minimale de huit caractères;
    • éviter les noms ou prénoms connus ainsi que les mots du dictionnaire;
    • opter pour un mélange de lettres, de chiffres et de caractères spéciaux (lorsque l’application le permet);
    • changer régulièrement les mots de passe et éviter de réutiliser les anciens;
    • garder les mots de passe secrets, ne les partager avec personne et ne pas les écrire (personne ne doit jamais demander un mot de passe par téléphone ou par courrier électronique);
    • ne pas utiliser le même mot de passe pour accéder à plusieurs services ou comptes (Facebook, BCV-net, Twitter, etc.).

 

  • Mettre régulièrement à jour vos logiciels afin de diminuer le risque qu’une personne malveillante puisse exploiter des failles de sécurité connues et accéder à vos données ou prendre le contrôle de votre ordinateur:
    • s’assurer que le système d’exploitation, les applications utilisées et le navigateur sont à jour lors de la navigation sur internet.
    • penser à activer les mises à jour automatiques.

 

  • Installer et utiliser un logiciel antivirus et un pare-feu afin de prévenir les infections de votre ordinateur par des virus informatiques et d’empêcher des connexions malveillantes: 
    • s’assurer que le logiciel antivirus est mis à jour et procéder régulièrement à des analyses (scans);
    • activer le logiciel pare-feu de l’ordinateur, si ce dernier en propose un. Sinon, des pare-feux sont disponibles sous forme de logiciels additionnels qui peuvent être téléchargés gratuitement depuis des sites internet. 

 

  • Veiller à toujours installer des applications mobiles depuis des sites de téléchargement officiels, comme AppStore, Google Play, etc.

 

  • Adopter le bon comportement en naviguant sur internet afin de détecter les tentatives de piratage:
    • se méfier des courriers électroniques dont l’expéditeur n’est pas connu. Les courriers électroniques sont très souvent utilisés par des personnes malveillantes pour infecter l’ordinateur. Ne pas cliquer sur les liens et ne pas ouvrir les fichiers contenus dans ces courriers;
    • ne pas répondre aux spams (courriers électroniques publicitaires non sollicités), car une réponse indique à l’expéditeur que l’adresse électronique existe et entraîne l’envoi d’autres spams non désirés;
    • être attentif en ouvrant des pièces jointes à des messages provenant de connaissances, car celles-ci peuvent s’être fait pirater leur boîte électronique;
    • protéger la vie privée; il ne faut ni tout dire ni tout montrer sur internet. Dès que des données sont sur internet, on en perd le contrôle. Ces données restent accessibles d’une manière ou d’une autre;
    • lors d’achats en ligne, n’entrer son numéro de carte de crédit que sur des pages sécurisées (adresse commençant par «https://») et s’assurer du sérieux du fournisseur, en se renseignant, par exemple, via une recherche Google avant toute transaction;
    • lorsque la navigation sur internet est terminée, fermer l’ensemble des sessions en se déconnectant via les fonctions prévues à cet effet;
    • éteindre l’ordinateur lorsqu’il n’est pas utilisé.

 

  • Faire preuve de bon sens et d’esprit critique afin de détecter les tentatives d’arnaques:
    • ne pas donner suite lorsque l’on gagne à un jeu auquel on n’a pas joué;
    • se méfier des héritages venant d’un parent éloigné, récemment décédé à l’étranger, mais inconnu (arnaque de type «faux héritage»). Le mode opératoire consiste à demander le versement préalable d'une certaine somme afin de régler, notamment, les frais de succession;
    • ne jamais payer par avance de prétendus impôts ou frais administratifs lors d’une vente sur internet afin de permettre à l’acheteur de libérer l’ensemble des fonds et ainsi de les envoyer;
    • ne jamais divulguer ses codes d’accès à BCV-net, même si la personne de contact prétend être employée par la BCV ou si l’e-mail reçu semble provenir de la BCV. 

 

3. Des sites internet pour en savoir plus 

 

  • La centrale d’enregistrement et d’analyse pour la sûreté de l’information MELANI
    Cette plateforme s’adresse aux particuliers ainsi qu’aux petites et moyennes entreprises en Suisse (PME). Elle détaille les risques liés à l’utilisation d’internet et expose des mesures de prévention spécifiques. 
  • e-banking en toute sécurité
    Cette plateforme propose plusieurs mesures destinées à améliorer la sécurité des utilisateurs d’internet et des systèmes d’e-banking. Elle donne des marches à suivre simples et des liens vers des outils, tels que des logiciels antivirus et des pare-feux.

 

 

Disclaimer

Les informations et opinions contenues dans ce document ont été obtenues de sources dignes de foi à la date de la publication. Il s’agit de recommandations générales proposées à titre indicatif (exemples possibles de «bons gestes» à adopter lors de l’usage d'internet). Elles n'engagent pas la responsabilité de la BCV et sont susceptibles de modifications sans préavis.

Document

Chargement......
Chargement......

L’échange automatique de renseignements (EAR) est une norme élaborée par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) dans le but de lutter contre la fraude fiscale. Elle permet aux autorités fiscales des Etats y ayant adhéré d’obtenir des données et des informations financières sur les comptes détenus par leurs contribuables à l’étranger. La Suisse s’est engagée à appliquer l’échange automatique de renseignements aux contribuables de pays étrangers. Dès le 1er janvier 2017, les banques en Suisse devront récolter les informations nécessaires à l’EAR.

La BCV propose un dépliant contenant des informations relatives à cette norme et à sa mise en place en Suisse.

Qu’implique la nouvelle tarification BCV?

 Au 1er janvier 2016, les comptes Formule Directe et Formule Classique de la BCV bénéficient de nouvelles conditions tarifaires. Pour les clients de ces Formules, la cotisation de la carte Maestro est intégrée dans le forfait mensuel. Le total des frais (forfait du compte et cotisation de la carte) est le même que les frais actuels (2015) pris séparément. En revanche, dès 10'000 francs d’avoirs à la BCV, ces forfaits sont désormais offerts (y compris la carte Maestro). Concrètement, pour une formule Directe, le prix de CHF 42 par an correspond aux frais de la Formule Directe (CHF 1 par mois, soit CHF 12 par an) et les CHF 30 de cotisation (tarif inchangé pour les titulaires de Formule). Pour les comptes Formule Premium, le forfait de CHF 18 par mois ne change pas, mais il comprend désormais la carte Maestro.

Pour les clients qui ouvrent une Formule Directe ou Classique avec une carte Maestro, les forfaits sont offerts pendant six mois. Par ailleurs, tout détenteur de carte Maestro BCV bénéficie d’une offre de loisirs à prix réduits dans le canton (BCV EXTRA).

Brochure de tarification

Veuillez préalablement prendre connaissance des conditions d'utilisation du Site et du courrier électronique.
© 2002-2018 Banque Cantonale Vaudoise, tous droits réservés.