"Pas de récession en vue, mais une croissance plus modeste et incertaine"

Il n’y a plus de pause estivale sur les marchés. En août, les investisseurs ont douté et ont cherché la sécurité. Les marchés des actions étaient chahutés, alors que les indices obligataires s’envolaient. Conséquence: les rendements des obligations ont chuté à des plus bas historiques. Même les emprunts de la Confédération à 50 ans ont ponctuellement viré en territoire négatif. Comment interpréter ces signaux? Comment se porte l’économie mondiale? Le point avec Fernando Martins da Silva, directeur de la Politique d’investissement, BCV. 

  • Doit-on craindre une récession?
  • Pourquoi les rendements obligataires ont-ils autant chuté?
  • Doit-on s’attendre à d’autres baisses des marchés des actions?
  • Comment traduire cet environnement dans un portefeuille?

Veuillez préalablement prendre connaissance des conditions d'utilisation du Site et du courrier électronique.
Autres informations juridiques.
© 2002-2019 Banque Cantonale Vaudoise, tous droits réservés.