"La bosse des maths n'existe pas"

S’il doit être stimulé et entraîné pour mieux fonctionner – voire fonctionner plus longtemps – le cerveau diffère d’une personne à l’autre. Notamment en ce qui concerne la faculté de développer ou pas certaines aptitudes. Les explications du professeur Bernard Sablonnière, directeur de l’Ecole Doctorale Biologie et Santé de l’Université de Lille, qui s’est exprimé en marge de la manifestation Conjoncture et perspectives, organisée par la BCV le 1er novembre à Lausanne.

  • Quel est le bon mode d’emploi du cerveau?
  • Existe-t-il des zones du cerveau plus enclines à favoriser la prise de décision, pour l’investissement par exemple?
  • Par l’analyse du fonctionnement d’un cerveau peut-on anticiper le comportement de l’investisseur et le modéliser?
  • Vu du cerveau, certains âges sont-ils plus favorables à certaines activités que d’autres?
  • La bosse des maths existe-t-elle?

Veuillez préalablement prendre connaissance des conditions d'utilisation du Site et du courrier électronique.
© 2002-2017 Banque Cantonale Vaudoise, tous droits réservés.