L'horizon se dégage pour les entreprises vaudoises

Les derniers indicateurs publiés par la Commission Conjoncture vaudoise laissent entrevoir une amélioration de la marche des affaires dans la plupart des secteurs, même si d'importantes disparités subsistent encore. Les entrepreneurs du canton sont en outre globalement optimistes concernant l'évolution attendue au cours des prochains mois.

L’économie vaudoise bénéficie notamment de l’amélioration de l’environnement conjoncturel international. Même si elle reste encore mesurée, la croissance mondiale est attendue en hausse cette année, grâce à la contribution des pays développés comme des économies émergentes. Dans cet environnement, le franc suisse a cédé du terrain face à l’euro, contribuant à alléger la pression sur les exportateurs vaudois. Quant aux entreprises tournées vers le marché intérieur, elles bénéficient toujours d'une demande solide. Pour l’an prochain, les perspectives sont également favorables grâce à une économie mondiale qui devrait rester dynamique. Une accélération de la croissance vaudoise est d’ailleurs prévue avec un PIB attendu en hausse de 2,1% en 2018, contre 0,9% en 2017.

Situation favorable dans les services et la construction

Bénéficiant d'une demande intérieure toujours robuste, la marche des affaires est restée positive en 2017 pour les entreprises du secteur des services, et ce malgré un niveau des prix inlassablement faible. Bien qu’en léger repli à 15 points en octobre (contre 20 points en octobre 2016), la situation des affaires reste favorable pour les différentes activités de services, selon la dernière publication sectorielle de la Commission Conjoncture vaudoise. Tant les services personnels et les services aux entreprises que les domaines liés aux transports, à l’information et à la communication ont constaté une augmentation de la demande.

Après un hiver difficile, la marche des affaires a légèrement augmenté dans le domaine de la construction et s’est inscrite à 13 points en octobre 2017 (contre 5 points une année auparavant). Parmi les motifs de satisfaction, la pression sur les prix s'est quelque peu relâchée et l'augmentation de la demande a permis aux entrepreneurs vaudois de constituer une réserve de travail élevée. Toutefois, la situation bénéficiaire reste encore insatisfaisante pour de nombreuses entreprises, tant dans le gros oeuvre que le second oeuvre. La prudence reste dès lors de mise concernant l'évolution attendue des entrées de commande au cours des prochains mois.

Reprise dans l’industrie, le commerce de détail et l'hôtellerie-restauration

Même s'il évolue toujours en zone négative, l'indice synthétique de la marche des affaires dans l'industrie vaudoise s'est repris, pour s'établir à -7 points en octobre (contre -33 points en octobre 2016) et devrait poursuivre sa progression au cours des prochains mois, à en croire les attentes des entreprises sondées. La situation s'est nettement améliorée dans l’électronique et la mécanique de précision et les branches de la chimie et des biens de consommation ont également vu leur marche des affaires progresser de manière globale. Après un premier semestre compliqué, la marche des affaires s'est par ailleurs reprise dans la branche des machines et moyens de transport à partir de la mi-année. Des difficultés sont en revanche encore bien présentes pour les entreprises actives dans la métallurgie et le travail des métaux ainsi que dans les produits liés à la construction.

La situation est similaire dans le commerce de détail vaudois, avec une marche des affaires toujours négative (-3 points en octobre) mais en amélioration progressive depuis l’automne 2016 (-12 points à cette période). Ainsi, en octobre 2017, plus de trois quarts des détaillants vaudois (77 %) se sont dits satisfaits de la situation de leurs affaires. Alors que le secteur évolue dans un contexte de changement structurel, les petites entreprises comme les grandes ont vu leur situation s'améliorer au cours des douze derniers mois. L'amélioration du climat de consommation et le relâchement de la pression sur les prix devrait par ailleurs amener un nouveau souffle bienvenu pour les commerçants vaudois, comme en atteste les perspectives attendues pour les prochains mois.

Les hôteliers-restaurateurs vaudois évaluent globalement leur marche des affaires de manière satisfaisante, même si la situation reste encore fragile. L’indicateur du chiffre d’affaires a ainsi poursuivi sa progression pour s'inscrire à 3 points en octobre (contre -15 points 12 mois plus tôt). Après un hiver compliqué, les régions de montagne ont également vu leur chiffre d'affaires augmenter, dans le sillage d'une hausse des nuitées. Des disparités subsistent toutefois entre l'hôtellerie et la restauration. La situation bénéficiaire des hôteliers s'est en effet globalement améliorée, même si les nuitées ont évolué en dents de scie. En revanche et malgré des conditions météorologiques estivales et automnales favorables, quatre restaurateurs sur dix déplorent une évolution négative de la situation bénéficiaire, bien qu'en légère augmentation annuelle.

Globalement, selon les dernières publications sectorielles de la Commission Conjoncture vaudoise, les entrepreneurs du canton devraient continuer à bénéficier du renforcement de la conjoncture mondiale et suisse au cours des prochains mois et de l’affaiblissement du franc suisse par rapport à l’euro. Les prévisions sont en effet teintées d'optimisme, avec une amélioration de la situation des affaires qui devrait se poursuivre en 2018. Des craintes subsistent toutefois concernant l'évolution future des prix et de la demande. (Communiqué de presse)

Contacts:

Contexte économique: Jean-Pascal Baechler, BCV, 021 212 22 51

Contexte national: Marc-Jean Martin, Statistique Vaud, 021 316 29 71

Services: Albin Baptista, Groupement romand de l'informatique, 021 652 30 70

Construction: Frédéric Burnand, Fédération vaudoise des entrepreneurs, 079 417 09 65

Industrie: Mathias Paquier, Service de la promotion économique et du Commerce, 021 316 61 78

Commerce de détail: Helena Druey, Société coopérative des commerçants lausannois, 079 793 31 37

Hôtellerie: Philippe Thuner, Association Romande des Hôteliers, 079 409 27 29

Restauration: Gilles Meystre, Gastrovaud, 079 204 52 15

Commission Conjoncture vaudoise: Patrick Zurn, CVCI, 021 613 36 83

A propos de la Commission Conjoncture vaudoise

La Commission Conjoncture vaudoise regroupe la BCV, la Chambre vaudoise du commerce et de l’industrie, le Service de la promotion économique et du commerce, Statistique Vaud, les milieux touristiques (Office du tourisme du canton de Vaud, Association Romande des Hôteliers, Gastrovaud), de la construction (Association cantonale vaudoise des installateurs-électriciens, Association vaudoise des installateurs de chauffage et ventilation, Fédération vaudoise des entrepreneurs et Fédération vaudoise des maîtres ferblantiers, appareilleurs et couvreurs), du commerce de détail (Société Coopérative des Commerçants Lausannois et le Trade Club Lausanne) ainsi que des services (Groupement Romand de l’Informatique et l'Ordre Vaudois d’EXPERTsuisse).

Réalisées avec le soutien du Centre de recherches conjoncturelles de l'EPFZ (KOF), les enquêtes conjoncturelles de la Commission Conjoncture vaudoise ont pour objectif de dégager les tendances actuelles et futures de la conjoncture dans 5 secteurs importants de l'économie vaudoise: industrie, construction, hôtellerie-restauration, commerce de détail et services. Les différents indicateurs sont calculés par la méthode des soldes, à savoir la différence entre les pourcentages d'avis positifs et négatifs. L'indice synthétique de la marche des affaires utilisé pour le secteur de l'industrie regroupe quant à lui la moyenne des résultats de trois indicateurs (carnets de commande, production et situation des affaires). La Commission publie aussi un indicateur avancé de l’emploi, également réalisé en collaboration avec le KOF et permettant une appréciation des perspectives sur le marché vaudois du travail.

Toutes ces informations sont disponibles sur le site de la Commission Conjoncture vaudoise

Veuillez préalablement prendre connaissance des conditions d'utilisation du Site et du courrier électronique.
© 2002-2017 Banque Cantonale Vaudoise, tous droits réservés.