"Il faut adapter les règles lorsque le marché évolue"

N’est-il pas temps de lever les mesures prises depuis 2012 pour éviter la surchauffe du marché immobilier? C’est l’un des points qu’a soulevés Olivier Feller, conseiller national et directeur de la Chambre vaudoise immobilière (CVI), lors du rendez-vous organisé par la BCV, «Les Professionnels de l’immobilier», jeudi à Lausanne. Car, contrairement à un autre intervenant, Fritz Zurbrügg, vice-président de la direction générale de la Banque nationale suisse (BNS), il défend la thèse de l’atterrissage en douceur du marché immobilier. Et plaide pour davantage de pragmatisme de la part des autorités politiques et monétaires. Entretien.

  • La BNS ne constate pas d’atterrissage en douceur du marché immobilier. Et vous? 
  • La réglementation en vigueur est-elle trop forte? 
  • Moins de réglementations dans le sens «trumpien» du terme? 
  • Comment éviter le décalage entre la demande en logements et leur réalisation? 
  • Quelles sont les perspectives du marché immobilier vaudois? 
  • Craignez-vous que l’offre devienne surabondante?

Veuillez préalablement prendre connaissance des conditions d'utilisation du Site et du courrier électronique.
© 2002-2017 Banque Cantonale Vaudoise, tous droits réservés.