PIB vaudois: l’accélération de la dynamique se confirme

Après une croissance de 2,2% en 2013, le produit intérieur brut (PIB) vaudois devrait progresser de 2,8% cette année et de 3,0% l’an prochain. Les dernières valeurs calculées par le CREA et publiées par la BCV, l’Etat de Vaud et la CVCI sont en ligne avec celles de janvier, confirmant une accélération de la dynamique conjoncturelle dans le canton. Elles signalent aussi une croissance légèrement plus rapide que sur le plan national, les prévisions du Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) pour la Suisse s’inscrivant à 2,2% pour 2014 et 2,7% pour 2015.

Lausanne, le 8 avril 2014 – L’amélioration progressive de l’environnement conjoncturel mondial qui se dessinait au second semestre 2013 s’est poursuivie au début de l’année. Les principales impulsions viennent du raffermissement de de la croissance aux Etats-Unis et de la sortie de récession de la zone euro. Les exportations et les investissements devraient en bénéficier, ce qui permettra une accélération de la conjoncture dans le canton. Celui-ci bénéficie également d’une demande intérieure robuste, grâce au soutien de facteurs tels qu’une démographie dynamique, des taux d’intérêt bas, un faible taux de chômage en comparaison internationale et une poursuite des créations d’emplois (+1,5% en rythme annuel au 4e trimestre).

Une certaine prudence reste toutefois de mise, des facteurs de risque étant toujours présents. Parmi ceux-ci figurent les défis importants auxquels la zone euro continue de faire face et les risques géopolitiques liés à la situation en Ukraine et en Syrie. A cela s’ajoutent des facteurs d’incertitude sur le plan national, notamment les possibles effets de l’acceptation en votation fédérale de l’initiative dite «contre l’immigration de masse». Dans la mesure où ceux-ci ne peuvent pas être estimés à l’heure actuelle, les dispositions d’application n’ayant pas encore été adoptées, ils n’ont pas été pris en compte dans les prévisions.

Au niveau des branches, les activités industrielles, en partie tournées vers l’exportation, bénéficient de l’amélioration de l’environnement international. Après une année 2013 difficile, l’industrie des machines devrait ainsi afficher une croissance modérée (entre 0,5% et 2%) en 2014, puis marquée (plus de 2%) en 2015. L’industrie alimentaire, la chimie et la pharma devraient bénéficier d’une hausse marquée de leur valeur ajoutée cette année et l’an prochain. Pour l’hôtellerie et la restauration, qui dépendent aussi en partie de la demande étrangère, une accélération modérée de l’activité est attendue en 2014, marquant un changement de tendance après quelques années difficiles, puis une stabilisation (valeur ajoutée en évolution de plus ou moins 0,5%) en 2015.

Principalement tournés vers la demande intérieure, le commerce, les services financiers, les activités immobilières et les services aux entreprises ainsi que les secteurs public et parapublic devraient afficher une croissance marquée cette année et l’an prochain. Dans les transports et télécommunications, les prévisions tablent sur une accélération de l’activité avec une stabilisation en 2014, après une année 2013 en repli modéré, puis une croissance modérée en 2015. A l’inverse, un léger ralentissement est attendu dans la construction, la valeur ajoutée de la branche connaissant une hausse marquée cette année, puis modérée l’an prochain.

Quatre publications par an

Le PIB est un indicateur essentiel pour évaluer le dynamisme d’une économie. Le PIB vaudois est publié depuis 2009. Pour garantir un calcul rigoureux et transparent, la BCV, l’Etat de Vaud – représenté par le Service de la promotion économique et du commerce et Statistique Vaud – ainsi que la CVCI ont mandaté l’Institut CREA de macroéconomie appliquée de la Faculté des HEC de l’Université de Lausanne. La méthodologie de l’Institut CREA intègre notamment les estimations des PIB cantonaux publiées par l’Office fédéral de la statistique.

Depuis 2011, le PIB vaudois est publié quatre fois par an (prochaine parution: juillet 2014). Responsables de l’économie privée et décideurs politiques disposent ainsi en tout temps de données et de prévisions à jour, afin de pouvoir mieux préparer leurs décisions et piloter leurs projets.

Annexe: comparaison de l’évolution du PIB vaudois avec le PIB suisse, évolution par branche en 2013 et prévisions par branche pour 2014 et 2015

Contact(s)

Jean-Pascal Baechler, Observatoire BCV de l’économie vaudoise
Téléphone +41 (0)21 212 22 51
E-mail jean-pascal.baechler@bcv.ch 

Etat de Vaud, Service de la promotion économique et du commerce: Lionel Eperon, chef de service
Téléphone +41 21 316 63 98
E-mail lionel.eperon@vd.ch 

Etat de Vaud, Statistique Vaud: Marc Martin, chef de projets, économiste
Téléphone +41 21 316 29 71
E-mail marc-jean.martin@vd.ch 

Chambre Vaudoise du Commerce et de l’Industrie (CVCI): Guy-Philippe Bolay, directeur-adjoint
Téléphone +41 21 613 36 31
E-mail guy-philippe.bolay@cvci.ch 

Créa – Institut de macroéconomie appliquée: Claudio Sfreddo, chef de projet (pour la méthodologie)
Téléphone +41 78 880 91 95
E-mail claudio.sfreddo@unil.ch 

Veuillez préalablement prendre connaissance des conditions d'utilisation du Site et du courrier électronique.
Autres informations juridiques.
© 2002-2021 Banque Cantonale Vaudoise, tous droits réservés.