IPER 30 : en avance sur le SMI depuis sa création

Malgré un contexte défavorable, l’IPER 30 s’est distingué dans le paysage boursier suisse au cours de ses deux années d’existence. Depuis sa création le 24 septembre 2009 ou sur les douze derniers mois, l’indice romand lancé par la BCV, la Banque Cantonale de Fribourg (BCF), le magazine «Bilan» et la chaîne régionale valdo-fribourgeoise «La Télé» affiche une performance supérieure à celle du SMI. Quelques adaptations ont été apportées à la composition et au règlement.

Lausanne, le 3 novembre 2010 – La principale adaptation concerne le nombre de constituants de l’IPER 30 ; celui-ci passe de 30 à 29, avec le retrait de l’indice de l’action au porteur Edipresse SA à la suite du rachat de cette société par Lamunière SA et de sa décotation. En outre, le règlement a été légèrement modifié : le plafond de 9000 employés à respecter pour pouvoir être inclus dans l’indice a été porté à 10 000. Ce changement, sans influence sur la composition actuelle, vise à la stabiliser à l’avenir afin que l’indice continue de bien refléter la diversité de l’économie romande. Ces modifications ont eu lieu le 3 novembre 2011 à 17h30 pour être effectives à l’ouverture de la bourse le lendemain.

En termes de performance, l’IPER 30 s’inscrit depuis sa création en repli de 7,8% (24 septembre 2009 - 1er novembre 2011). S’il a aussi connu des phases d’évolution moins dynamique que le SMI, l’indice des blue chips du SIX Swiss Exchange, il a globalement réalisé une meilleure performance que le recul de 10,9% affiché par ce dernier durant cette période. Sur les douze derniers mois (au 1er novembre 2011), l’IPER 30 a connu un repli de 9,5%, alors que le SMI a baissé de 13,7%. Ces résultats reflètent la bonne diversification sectorielle de l'économie romande.

L’IPER 30 mesure le dynamisme du tissu économique romand à travers l’évolution du cours en bourse des actions d’entreprises représentatives de ce dernier. Il est diffusé en continu dans les flux d’informations boursières traditionnels (Bloomberg, Telekurs, Reuters) et les sites des deux banques cantonales. Cet indice s’insère dans les informations que les banques cantonales romandes donnent depuis plusieurs années sur leur économie régionale, notamment au travers d’études sectorielles et de la publication d’un autre indicateur économique, le PIB romand et ses composantes cantonales. Il complète également les informations que «Bilan» et «La Télé» donnent sur l’économie régionale.

Pour consulter IPER 30www.iper30.ch

Contact(s)

Jean-Pascal Baechler, Média & information
Téléphone +41 (0)21 212 22 51
E-mail jean-pascal.baechler@bcv.ch 

Paul Coudret, Conseiller économique, BCF
Téléphone +41 26 350 71 04
E-mail paul.coudret@bcf.ch 

Stéphane Benoît-Godet, rédacteur en chef Bilan
Téléphone +41 22 322 36 36
E-mail sbg@bilan.ch 

Christophe Rasch, directeur général “La Télé”
Téléphone +41 79 214 33 36
E-mail christophe.rasch@latele.ch 

Veuillez préalablement prendre connaissance des conditions d'utilisation du Site et du courrier électronique.
Les informations et/ou documents en lien avec des instruments ou services financiers au sens de la LSFin qui sont présentés sur ce site Internet constituent en principe un support publicitaire selon ladite loi.
© 2002-2022 Banque Cantonale Vaudoise, tous droits réservés.