Résultats annuels 2006 : exercice historique pour le Groupe BCV

Les résultats du Groupe BCV pour l’année 2006 sont les meilleurs qu’il n’ait jamais connu. Avec un bénéfice brut en hausse de 10% à CHF 536 millions et un bénéfice net en augmentation de 17% à CHF 534 millions, le Groupe affiche un résultat historique, fruit de la conjonction d’une amélioration de sa performance depuis quelques années et d’un environnement économique favorable. Ces bons résultats permettent au Groupe de proposer le rachat du solde du capital-participation émis en 2003 pour un montant de CHF 733,7 millions.

Revenus en hausse de 6%

Le total des revenus enregistre une hausse de 6% à CHF 1,1 milliard. Toutes les activités du Groupe ont contribué à ce résultat. Malgré un environnement très concurrentiel, les revenus d'intérêts progressent de 4% à CHF 481 millions. Les revenus de commissions, en augmentation de 11% à CHF 358 millions, ont principalement bénéficié de l’orientation favorable des marchés boursiers, de la politique de placement performante du Groupe ainsi que de l’excellent développement des filiales de gestion de fortune. Les revenus du négoce de titres, devises et instruments dérivés sont inchangés à CHF 103 millions. Les autres résultats ordinaires de CHF 159 millions sont en croissance de 6% grâce, principalement, à des ventes d'immobilisations financières (titres et immeubles).

Très bonne maîtrise des coûts et amélioration du bénéfice brut de 10%

Les charges d'exploitation n'augmentent que de 2,4% à CHF 565 millions. Les charges de personnel sont en hausse de 3,9% à CHF 378 millions. Les autres charges d'exploitation sont contenues à CHF 187 millions (-0,6%). L'évolution positive des revenus se combinant à une bonne maîtrise des charges, le bénéfice brut s'améliore de 10%, à CHF 536 millions.

Hausse du bénéfice net de 17%

Les amortissements sont stables à CHF 91 millions alors que les correctifs de valeurs, provisions et pertes restent à un niveau très faible à CHF 8 millions. La poursuite de la politique de traitement des crédits compromis ainsi que l'environnement économique favorable – notamment du marché immobilier – ont permis la libération de provisions qui alimentent, pour l’essentiel, les produits extraordinaires à hauteur de CHF 244 millions. Comme l’an dernier, le Groupe a choisi de renforcer le niveau de ses réserves pour risques bancaires généraux par le biais d'une attribution extraordinaire de CHF 122 millions. Cela permet néanmoins de dégager un bénéfice net en hausse de 17% à CHF 534 millions.

Bilan renforcé et en hausse de 5%

Le total du bilan progresse de 5% à CHF 36,5 milliards. Cette évolution s’explique essentiellement par le développement des activités de crédit hypothécaire et de trading. A l'actif, les crédits à la clientèle augmentent à CHF 22,1 milliards (1,7%) malgré l’importante réduction des crédits compromis de CHF 612 millions. Les crédits hypothécaires sont en augmentation sensible de CHF 631 millions (4%) à CHF 16,5 milliards. Si l’on ne tient pas compte de la réduction des crédits compromis (CHF 240 millions), la hausse des crédits hypothécaires se monte à CHF 871 millions (5,5%). Les autres crédits accusent une baisse de CHF 257 millions, mais hors de l’effet de la réduction des crédits compromis (CHF 372 millions), ils sont en augmentation de CHF 115 millions (2%) à CHF 4,8 milliards. Conséquence de l’ascension des marchés boursiers, le poste «Autres actifs» est en hausse de CHF 1,1 milliard reflétant ainsi l’augmentation des valeurs de remplacement sur instruments financiers dérivés. Au passif, les dépôts d’épargne et autres engagements envers la clientèle sont globalement en hausse de CHF 786 millions (4,5%). L’épargne traditionnelle subit une légère érosion au profit de placements à terme et d’autres formes de placement plus rémunératrices. Le refinancement du Groupe continue de s’améliorer sensiblement, en particulier grâce à la réduction des emprunts à long terme à CHF 6,4 milliards (-4,9%). Comme à l’actif, le poste « Autres passifs » augmente de CHF 1,3 milliard sous l’effet de l’évolution des valeurs de remplacement sur instruments financiers dérivés (CHF 4,6 milliards). Les fonds propres se renforcent pour atteindre CHF 3,4 milliards .

Hausse de la masse sous gestion

La masse sous gestion augmente de 13% à CHF 80,8 milliards, bénéficiant de la bonne tenue des marchés, de l'excellente performance des stratégies de placement du Groupe ainsi que de nouveaux apports de flux net d'argent frais de CHF 3,1 milliards.

Ratios opérationnels en progression continue

L’amélioration des performances du Groupe se confirme d’année en année depuis 2003 et tous les ratios en témoignent. Dans l’exercice sous revue, le ratio coûts/revenus s’établit à 59% (62% en 2005). Il est le reflet d’une bonne maîtrise des charges et de l’amélioration des revenus. La marge d'intérêts nette est stable à 1,39%. En neutralisant la part de l’augmentation du bilan liée aux valeurs de remplacement (sans rapport avec les opérations d’intérêts) la marge d’intérêts se situe à 1,48%. La part des crédits compromis par rapport au total des avances à la clientèle est passée de 15% en 2002 à 5% à la fin de l’exercice sous revue. De son côté, le rendement sur fonds propres (ROE) continue de s’améliorer, passant de 14,9% à 16,0%.

Proposition de dividende en hausse de 56% et rachat du solde du capital-participation

Au vu du très bon développement de la situation financière du Groupe, le Conseil d’administration proposera à l’Assemblée générale du 26 avril prochain à Lausanne, une augmentation du dividende sur l’action nominative de 4,50 à 7 francs. 
Le Conseil d’administration proposera également le rachat du solde du capital-participation pour un montant de CHF 733,7 millions. Cette transaction finalise, quatre ans après son émission – soit plus rapidement que pressenti à l’époque – le rachat du capital-participation de CHF 1,25 milliard émis en février 2003. Ces propositions traduisent la confiance des organes dirigeants dans l’évolution du Groupe BCV.

CHF 794 millions versés à l’Etat de Vaud

Compte tenu des dividendes sur les bons de participation et sur les actions, ainsi que de la dernière tranche de rachat du capital-particpation, ce sont CHF 794 millions que le Groupe BCV prévoit de verser à l’Etat de Vaud.

Perspectives : redynamisation et croissance durable

Le projet de redynamisation de la Banque lancé en 2006 se développe dans de bonnes conditions. Les premiers résultats de ce processus se traduisent notamment par l’évolution réjouissante des affaires hypothécaires. Par ailleurs, de nombreuses agences sont désormais relookées et peu à peu le nouveau visage de la Banque, rajeunie et performante, se dessine.
Dans la perspective globale d’une évolution toujours positive en 2007 de la conjoncture, le Groupe table sur la poursuite de l’amélioration de ses revenus et de son bénéfice brut sur un rythme toutefois moins soutenu que ces dernières années, confirmant ainsi sa stratégie de croissance durable.

Lausanne, le 13 mars 2007

Contact(s)

Christian Jacot-Descombes, Porte-parole
Téléphone + 41 21 212 28 61
E-mail christian.jacot-descombes@bcv.ch 

Wilhelm Blaeuer, relations investisseurs
Téléphone + 41 21 212 20 71
E-mail wilhelm.blaeuer@bcv.ch 

Note à la rédaction: Ce communiqué est envoyé en dehors des heures d’ouverture de la Bourse suisse (SIX, Swiss Exchange), afin de respecter les principes de publicité événementielle issus du Règlement de cotation émis par celle-ci.

Veuillez préalablement prendre connaissance des conditions d'utilisation du Site et du courrier électronique.
Les informations et/ou documents en lien avec des instruments ou services financiers au sens de la LSFin qui sont présentés sur ce site Internet constituent en principe un support publicitaire selon ladite loi.
© 2002-2022 Banque Cantonale Vaudoise, tous droits réservés.