Achats en ligne: les règles de base

Quoi de plus pratique et de confortable que de passer commande en quelques clics? Pour éviter les mauvaises surprises, voici quatre conseils de la Fédération romande des consommateurs.

Achat-en-ligne-300

1-Se renseigner sur le lieu d’envoi

Internet, le paradis pour trouver des biens vendus moins chers à l’étranger qu’en Suisse. Sauf que… très souvent, à l’arrivée, la facture peut s’avérer salée. En effet, une série de frais s’appliquent à votre achat si celui-ci est effectué à l’étranger.

Sachez qu’au prix de votre produit s’ajoutent la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), mais aussi des frais de douane. À ne pas confondre avec un troisième montant, les frais de dédouanement. Ils correspondent à ce que le transporteur facture lors du passage en douane pour le travail administratif que lui cause la déclaration du produit. En principe, pour une marchandise dont le montant ne dépasse par 65 francs, il n’y aura pas de frais de dédouanement, mais cette règle comporte de nombreuses exceptions et évolutions. Aussi, mieux vaut partir du fait que ces frais seront appliqués. Leur montant dépend du transporteur.

Pour éviter ces déboires, assurez-vous toujours de la localisation géographique de votre vendeur. Attention, un site en .ch ne signifie pas que le vendeur est localisé en Suisse!

2-Connaître l’identité du vendeur

Un conseil qui vaut surtout lorsque vous achetez à des particuliers, comme sur Anibis.ch, Facebook Marketplace, ou Ricardo.ch.

Vous avez repéré l’étagère vintage de vos rêves? Avant de virer la somme d’argent au vendeur, assurez-vous tout de même que ce dernier est bien une vraie personne et non un site vitrine qui risquerait de disparaître. Comment? En faisant une petite recherche sur internet pour voir s’il y a, par exemple, déjà des avis négatifs ou en vous assurant d’obtenir la marchandise ou des garanties avant de virer l’argent immédiatement.

Les fraudes représentent moins de 1% des achats entre particuliers, mais elles existent! Mieux vaut les éviter, car récupérer votre argent, une fois qu’un virement a été réalisé, s’avère souvent impossible. Attention, légalement, les mineurs ne peuvent conclure de contrats que sous des conditions très particulières (disposer d’argent de poche ou, s’ils possèdent un salaire, ne pas dépenser davantage que le montant de ce revenu).

3-S’assurer que le paiement est fait de manière sécurisée

Les arnaques surviennent souvent au moment du paiement. Pour les éviter, assurez-vous que votre URL respecte un protocole sécurisé (il affiche alors un petit cadenas et le terme httpset non http). Évitez aussi tout paiement précipité, réalisé sous la pression d’un tiers. Une escroquerie fréquente peut se produire lorsque vous vendez un produit en ligne: l’acheteur paie trop et vous demande prestement de rembourser la différence. Or, vous réaliserez trop tard que son paiement initial n’a jamais été validé!

Enfin, une règle évidente, mais essentielle: ne communiquez jamais vos coordonnées de carte bancaire à quiconque. Et prenez quelques minutes pour connaître les arnaques les plus fréquentes en ligne pour les identifier.

4-Savoir que le retour n’est pas possible

Le saviez-vous? En Suisse, en cas d’achat en ligne, le droit prévoit l’absence de droit de révocation. Dans l’Union européenne, au contraire, tout consommateur dispose de 14 jours après un achat sur internet pour se rétracter. Dans notre pays, après avoir cliqué sur ok, il est impossible de revenir en arrière. Seule exception: lorsque le commerçant décide, de son propre fait, de s’aligner sur la législation européenne. C’est souvent le cas pour les grandes entreprises. Pas pour les particuliers qui vendent des objets.

Pour un petit mémo, sauvegardez dans vos favoris ces courts conseils de la Fédération romande des consommateurs!

Merci à

La Fédération romande des consommateurs (FRC), association de défense des consommateurs en Suisse romande.

Elle est libre de toute influence et financée par les consommateurs eux-mêmes. La FRC a pour mission d’informer et d’aider les consommateurs.

Vous avez un souci avec votre abonnement de téléphone? Vous avez reçu un commandement de payer? Une commande via internet n’est jamais arrivée?

Appelez les experts au 021 331 00 90 (lundi à mercredi et vendredi de 9h à 13h, jeudi de 13h à 17h) ou en ligne. Ils pourront vous aider. Le premier conseil est gratuit.

Infos, enquêtes et tests sont accessibles en ligne: frc.ch. La FRC représente les consommateurs auprès des décideurs politiques et économiques: suivez leurs actions sur twitter et sur facebook.

Veuillez préalablement prendre connaissance des conditions d'utilisation du Site et du courrier électronique.
Autres informations juridiques.
© 2002-2020 Banque Cantonale Vaudoise, tous droits réservés.