Commentaire boursier à l'ouverture

 

-

Commentaire Boursier

Zurich (awp) - La Bourse suisse accentuait ses pertes mardi en fin de matinée, poursuivant sur la tendance négative de la veille. Le retour des craintes d'inflation et donc d'une éventuelle remontée des taux directeurs pesaient sur l'ambiance. En Suisse, l'action Swiss Life était pénalisée, après avoir manqué le coche avec ses résultats trimestriels.

Lundi soir, la Bourse de New York a terminé dans le rouge, plombée par la chute des valeurs du secteur technologique et une accélération des mouvements de vente en toute fin de séance. "C'est aussi la crainte d'une envolée de l'inflation 'non maitrisée' qui a perturbé les investisseurs suite à un nouveau record pour le cuivre (en séance) et le minerai de fer", a rappelé dans un commentaire John Plassard de Mirabaud Banque.

Les analystes de CMC Markets ont abondé dans ce sens, rappelant que les intervenants allaient surveiller de près mercredi la publication de l'indice des prix à la consommation aux Etats-Unis.

Les autres places européennes étaient également en repli avec Francfort (-1,95%), Paris (-1,9%) et Londres (-2,1%).

La hausse des prix à la production en Chine au mois d'avril n'a pas rassuré les intervenants. Cet indicateur s'est inscrit pendant le mois sous revue à son niveau le plus élevé en près de quatre ans. L'indice PPI, qui mesure le coût des marchandises sorties d'usine, a connu une augmentation de 6,8% sur un an le mois dernier.

A la Bourse suisse à 10h40, l'indice vedette SMI amplifiait ses pertes, reculant de 1,4% à 10'967,33 points, tandis que le SLI abandonnait 1,63% à 1775,07 points. L'indice élargi SPI baissait quant à lui de 1,39% à 14'088,95 points.

La quasi-totalité des "blue chips" helvétiques s'affichait dans le rouge, à l'exception notable de Swisscom (+0,2%).

A l'autre bout du tableau figuraient les valeurs technologiques AMS (-3,8%) et Logitech (-3,5%), ainsi que les cycliques Holcim (-2,9%) et Richemont (-2,7%).

Swiss Life (-1,3%) était aussi à la peine. L'assureur-vie a engrangé des primes brutes de 6,8 milliards de francs au premier trimestre, en recul de 14% sur un an. Les primes brutes globales et celles pour la Suisse manquent totalement les attentes des analystes sollicités par AWP.

Les autres valeurs du secteur étaient entraînées à la baisse avec Zurich Insurance (-1,5%), qui publie ses résultats trimestriels mercredi, et Swiss Re (-1,7%).

Les poids lourds Nestlé (-0,6%), Novartis (-1,1%) et Roche (-1,5%) accentuaient le repli de l'indice vedette. Le géant veveysan de l'alimentaire a annoncé lundi soir l'acquisition, via sa filiale Health Science, de l'américain Nuun, spécialisé dans l'hydratation fonctionnelle.

Le marché élargi évoluait aussi globalement en baisse, avec notamment Zehnder (-0,7%), qui limitait toutefois ses pertes du début de matinée. Le producteur de solutions de climatisation et d'aération prévoit sur les six premiers mois de l'année un rétablissement marqué de son chiffre d'affaires comme de la rentabilité.

Zur Rose (-1,2%) baissait aussi nettement, malgré une recommandation à l'achat par Citigroup.

Leclanché (+2,5%) accélérait par contre la cadence. Le fabricant vaudois de batteries fournira sa technologie d'accumulateurs lithium-ion et son logiciel de gestion d'énergie intégrés aux modules de piles à combustible de la compagnie ferroviaire canadienne Canadien Pacific.

Les plus importants replis étaient enregistrés par Achiko (-7,7%) et Banque Profil de Gestion (-7,1%), alors que Spice Private Equity (+4,9%), qui a finalisé la vente de sa participation dans Leon Restaurants, et Wisekey (+4,4%) affichaient les meilleures progressions.

al/md

Veuillez préalablement prendre connaissance des conditions d'utilisation du Site et du courrier électronique.
Autres informations juridiques.
© 2002-2021 Banque Cantonale Vaudoise, tous droits réservés.