Commentaire boursier à l'ouverture

 

-

Commentaire Boursier

Zurich (awp) - La Bourse suisse évoluait nettement dans le vert mercredi en fin de matinée, après une ouverture quelque peu souffreteuse, qui a même valu à l'indice pondéré SLI une brève incursion en territoire négatif. Les investisseurs restent suspendus aux espoirs de normalisation des relations commerciales sino-américaines et inquiets sur l'issue toujours plus incertaine du Brexit.

En Suisse, Credit Suisse n'avait pas vraiment les faveurs à la cote, malgré une série d'annonces en faveur des actionnaires.

Les progrès dans le différend commercial entre la Chine et les Etats-Unis "continuent de stabiliser les marchés boursiers après les pertes de ces derniers jours", note Milan Cutkovic, analyste chez AxiTrader.

Ces espoirs d'avancées interviennent alors que la directrice financière du géant chinois des télécoms Huawei a été libérée sous caution au Canada. Donald Trump a laissé entendre qu'il pourrait intervenir dans l'affaire. "La retenue reste toutefois de mise face à l'imprévisibilité du président américain", ajoute l'analyste.

En Europe, le Brexit reste au centre des préoccupations alors que Theresa May subit une pression croissante, sa tournée actuelle ne laissant guère d'espoir de nouvelles concessions de la part l'UE. La Première ministre sera en outre l'objet d'un vote de défiance de sa propre faction au Parlement britannique.

Le report du vote des députés sur les modalités du Brexit âprement négociées par Londres "ne fait qu'exacerber l'incertitude, car les entreprises ont encore plus de mal à s'adapter à tous les scénarios", note Jochen Stanzl, stratégiste chez CMC Markets.

Sur le plan macroéconomique, la production industrielle dans la zone euro a augmenté de 0,2% en octobre par rapport à septembre, une hausse inférieure au 0,3% attendu par les analystes.

A 10h55, le Swiss Market Index (SMI) progressait de 0,74% à 8779,51 points - après avoir marqué un plus haut à 8788,34 points - le Swiss Leader Index (SLI) de 0,80% à 1347,66 points et l'indice élargi Swiss Performance Index (SPI) de 0,79% à 10'263,79 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 28 progressaient et seules deux (Givaudan et AMS) cédaient du terrain.

Credit Suisse grappillait 0,2%. En préambule de sa journée des investisseurs, la banque aux deux voiles a relevé ses ambitions en matière de dividende, avec une hausse prévue "d'au moins 5% par an" dès 2019, et annoncé deux programmes de rachat d'actions pour un montant total attendu entre 2 et 3 milliards de francs.

UBS s'offrait 0,4% et Julius Bär 1,1%.

En tête du classement provisoire, ABB bondissait de 2,5%, sur fond de rumeurs à propos d'une reprise imminente de sa division Réseaux par le japonais Hitachi.

Sonova engrangeait 2,5%, sans nouvelle particulière, devant Temenos (+2,0%). Le développeur genevois de logiciels bancaires a acquis l'américain Avoka pour 245 millions de dollars, une opération qui doit lui permettre de renforcer son offre en produits numériques dits "front office".

Le chimiste de spécialités Clariant (+1,5%) a conclu avec son homologue américain Eastman Chemical un accord de coopération exclusif pour la distribution du solvant Tamisolve NxG, utilisé dans l'industrie agrochimique.

SGS (+0,3%) a investi dans l'autrichien Imprint Analytics, spécialisé dans les analyses isotopiques pour l'industrie alimentaire. Le montant injecté n'a pas été précisé, pas plus que l'ampleur de l'engagement.

Vifor Pharma (-0,1%) a désigné Patrick Treanor à la présidence de sa filiale Relypsa et pour rejoindre le comité exécutif du groupe.

Sur le marché élargi, le conglomérat industriel Sulzer (+0,3%) va procéder l'an prochain à un remaniement de sa direction générale.

Le laboratoire Santhera (-10,0%) a poursuivi son chemin de croix sur les neuf premiers mois de 2018, avec une perte sèche plus importante que l'ensemble de ses revenus. La direction maintient son objectif de chiffre d'affaires de 30 à 32 millions de francs.

Le régulateur SIX Exchange Regulation a ouvert une enquête visant le groupe Cicor (-1,2%). Les investigations concernent une possible fuite d'informations liée à la publication du rapport semestriel 2018

Siegfried (+4,3%) profitait d'un relèvement de recommandation de la part de Baader Helvea. Le courtier genevois recommande désormais l'achat du titre (buy), qui constitue selon lui un investissement intéressant à moyen et long terme.

buc/jh

Veuillez préalablement prendre connaissance des conditions d'utilisation du Site et du courrier électronique.
© 2002-2018 Banque Cantonale Vaudoise, tous droits réservés.