Commentaire boursier à l'ouverture

 

-

Commentaire Boursier

Zurich (awp) - La Bourse suisse gagnait du terrain mardi à l'approche de la mi-journée. Après une ouverture de justesse dans le rouge, le SMI des valeurs vedettes a pris de l'allant tout au long de la matinée, inscrivant même un nouveau record en séance à plus de 12'200 points.

Malgré l'adoption en vue d'un gros plan d'investissements dans les infrastructures aux États-Unis et de solides résultats d'entreprises, Wall Street a terminé en ordre dispersé la veille, plombé par les craintes d'un ralentissement de la reprise.

"L'énorme paquet d'infrastructures, un objectif qui échappe au Congrès depuis des années, est une priorité législative majeure pour le président démocrate Joe Biden, qui l'a présenté dimanche comme le plus grand investissement de ce type depuis un siècle", relève dans John Plassard, de Mirabaud Banque, en référence au plan de 550 milliards de dollars de nouvelles dépenses sur cinq ans, qui devrait venir s'ajouter aux 450 milliards déjà approuvés.

Ce mois-ci, "tout va tourner autour du symposium des banquiers centraux à Jackson Hole, le grand rendez-vous du mois d'août", dont les investisseurs attendent une piste pour connaître la prochaine étape en matière de politique monétaire de la Réserve fédérale américain (Fed), indique de son côté Alexandre Baradez, analyste à IG France.

En attendant ladite réunion du 26 au 28 août, les indicateurs concernant le marché du travail américain vont être suivis de près, et particulièrement le rapport mensuel sur l'emploi outre-Atlantique, dont la publication est agendée en fin de semaine.

Au chapitre macro-économique, le commerce de détail suisse a profité de la réouverture de l'économie sur les six premiers mois de 2021, particulièrement soutenu par les activités non-alimentaires, selon le dernier relevé trimestriel de l'institut GfK.

A 10h45, le Swiss Market Index (SMI) progressait de 0,22% à 12'197,98 points, après être grimpé à 12'215,62 points, le Swiss Leader Index (SLI) grappillait 0,18% à 1977,11 points et l'indice du marché élargi Swiss Performance Index (SPI) 0,18% à 15'675,29 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 20 gagnaient du terrain, neuf en perdaient et une (Zurich) jouait les équilibristes.

Avec une avancée de près de 1,0%, Lonza avait pris la tête du classement provisoire, devant la porteur Swatch (+0,7%), alors que Sonova et Novartis (+0,6% chacun) ferraillaient pour la troisième marche du podium.

Novartis a reçu de l'Agence américaine du médicament (FDA) l'autorisation pour démarrer une étude de phase III pour son traitement OAV-101 IT contre l'amyotrophie spinale (SMA).

Son concurrent Roche (+0,5%) a obtenu auprès du même régulateur un statut d'examen prioritaire pour son médicament Tecentriq comme traitement adjuvant chez les patients atteints d'un cancer des poumons non à petites cellules au stade précoce (NSCLC).

Après s'être maintenu à flot, le troisième paquebot de l'indice Nestlé (-0,4%) prenait l'eau. HSBC a revu très légèrement à la baisse son objectif de cours pour la multinationale veveysane, confirmant dans la foulée sa recommandation d'achat du titre.

En bas du tableau, la volatile AMS (-1,3%) fermait la marche, derrière Adecco (-0,9%) et Logitech (-0,7%).

Sur le marché élargi, le groupe industriel Oerlikon s'envolait de 7,2% après avoir fait état d'un solide rebond d'activité au premier semestre, renouant avec les bénéfices et répondant dans l'ensemble aux attentes des analystes. La direction a dans la foulée relevé ses prévisions pour l'ensemble de l'année.

Le groupe de santé Galenica (+4,9%) a quant à lui profité au deuxième trimestre de ventes supplémentaires liées aux mesures visant à lutter contre la pandémie de Covid-19, mais également l'extension du portefeuille de la filiale Verfora, et a une nouvelle fois relevé ses objectifs annuels.

L'exploitant de boutiques hors taxes Dufry (-0,9%) a prolongé de dix ans sa concession à l'aéroport international de Santiago, en République dominicaine, où sa surface de vente devrait être agrémentée de 40% supplémentaires.

Varia US (+0,5%) s'est dit peu affecté par la fin du moratoire sur les expulsions aux Etats-Unis dans le contexte de la pandémie de Covid-19.

La filiale égyptienne d'Orascom (-5,1%) a reçu une demande de compensation de 33,9 millions de dollars du ministère égyptien de l'Environnement en raison de violations présumées de réglementations environnementales sur la destination touristique d'El Gouna.

buc/vj/fr

Veuillez préalablement prendre connaissance des conditions d'utilisation du Site et du courrier électronique.
Autres informations juridiques.
© 2002-2021 Banque Cantonale Vaudoise, tous droits réservés.