Commentaire boursier à l'ouverture

 

-

Commentaire Boursier

Zurich (awp) - La Bourse suisse restait ancrée dans le rouge vendredi à l'approche de la mi-journée. Son indice vedette SMI était repassé sous la barre des 10'000 points, dans le sillage de la faible croissance du produit intérieur brut (PIB) chinois, et dans l'attente du vote du parlement britannique samedi sur l'accord de Brexit arraché la veille.

La croissance chinoise est tombée à 6% sur un an au 3e trimestre, son plus bas depuis 27 ans. Au deuxième trimestre, elle s'était établie à 6,2%. Le tableau n'est cependant pas entièrement sombre pour l'économie chinoise. En septembre, la production industrielle (+5,8%) et les ventes de détail (+7,8%) sont reparties à la hausse, selon le bureau national des statistiques.

Au Japon, les prix à la consommation (hors produits frais) ont à peine augmenté (+0,3%) en septembre sur un an, atteignant ainsi un nouveau plus bas depuis 2017.

L'accord entre l'Union européenne et le Royaume-Uni "a encore de grandes chances d'être retoqué ce samedi" par les parlementaires britanniques et "la saga du Brexit est loin d'être terminée", a observé Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

A 10h50, le Swiss Market Index (SMI) cédait 0,26% à 9984,08 points, après avoir tutoyé la barre des 10'000 points peu après l'ouverture. Le Swiss Leader Index (SLI) abandonnait 0,37% à 1528,55 points et l'indice du marché élargi Swiss Performance Index (SPI) 0,32% à 12'082,91 points. Parmi les 30 valeurs vedettes, 12 prenaient de l'embonpoint et 18 se délestaient.

Sans information particulière Kühne+Nagel (+0,8%), ABB (+0,7%) et Swisscom (+0,6%) occupaient les trois premières places du classement provisoire.

Roche (+0,3%) a décroché aux Etats-Unis une extension d'indication pour son antigrippal Xofluza (baloxavir marboxil), successeur désigné du Tamiflu, pour les personnes présentant un risque élevé de développer des complications subséquentes de cette maladie saisonnière.

Les deux autres poids lourds Novartis (-0,7%) et Nestlé (-0,8%) pesaient pour leur part sur l'indice principal. La recommandation pour le titre de la multinationale veveysane a été rétrogradée à "sell" contre "hold" par CFRA.

Credit Suisse (-0,1%) va effectivement ponctionner les dépôts en francs de ses clients fortunés. Dans une prise de position écrite, la banque aux deux voiles a confirmé jeudi soir l'information éventée fin septembre par Bloomberg.

UBS (+0,1%) et Julius Bär (+0,4%) parvenaient quant à eux à progresser.

Temenos (-3,1%) continuait de perdre du terrain, après la publication mercredi soir de chiffres trimestriels décevants du point de vue des recettes.

La volatile AMS (-3,9%) tenait la lanterne rouge. Selon Bloomberg, le producteur de semi-conducteurs aurait présenté une nouvelle offre pour s'emparer de l'allemand Osram.

Au niveau du marché élargi, Cosmo (+4%) a annoncé la conclusion d'un partenariat avec son homologue RedHill. Celui-ci comprend un accord de licence pour son antibiotique Aemcolo contre la diarrhée du voyageur ainsi qu'une prise de participation de plus de 36 millions de dollars dans la société biotechnologique américaine.

BB Biotech (+0,8%) a pâti au troisième trimestre de turbulences boursières qui ont touché le secteur de la santé, bouclant la période sur une perte nette de 382 millions de francs, contre un bénéfice de 242 millions une année auparavant.

Stadler Rail (+0,2%) a confirmé la signature d'une commande pour la fourniture de 22 locomotives de sauvetage en Espagne. La valeur du contrat s'élève à 115 millions d'euros.

lk/buc

Veuillez préalablement prendre connaissance des conditions d'utilisation du Site et du courrier électronique.
Autres informations juridiques.
© 2002-2019 Banque Cantonale Vaudoise, tous droits réservés.