Commentaire boursier à l'ouverture

 

-

Commentaire Boursier

Zurich (awp) - La Bourse suisse inversait la tendance jeudi en fin de matinée, après une ouverture dans le vert. Les intervenants se préparaient à une longue pause en raison du week-end pascal. La place zurichoise ne devrait pas bénéficier dans l'immédiat d'un soutien de Wall Street, qui a terminé en légère baisse mercredi, lestée par un accès de faiblesse du secteur de la santé.

"Les principaux indices américains ont fini sans tendance hier soir, tiraillés entre des résultats d'entreprises mi-figue mi-raisin et des statistiques économiques américaines et chinoises au-dessus des attentes", ont commenté les analystes de Mirabaud Securities.

CMC Markets a relevé l'écart entre les places européennes et américaines, les premières se rapprochant d'un plus haut sur six mois, tandis que Wall Street a lâché du lest.

Quelques rares données macroéconomiques sont venues étayer l'agenda, avec notamment un nouveau ralentissement de la croissance du secteur privé en avril dans la zone euro. En France cependant, l'activité du secteur privé s'est légèrement redressée le même mois.

En Suisse, le commerce extérieur est resté vigoureux en mars. Si les exportations ont reculé, les importations ont atteint un niveau record. Les livraisons de montres à l'étranger ont quant à elles connu une nouvelle poussée du chiffre d'affaires. Les volumes continuent à se contracter.

A 10h41, le SMI reculait de 0,23% à 9574,26 points, le SLI abandonnait 0,30% à 1502,31 points et le SPI lâchait 0,11% à 11'482,44 points. Sur les 30 valeurs vedettes, dix montaient, une (Clariant) était stable et 19 cédaient leurs gains.

Lonza (+2,1%) ravissait la première place à Nestlé. Le chimiste et sous-traitant de l'industrie pharmaceutique a fait état d'un départ "solide" cette année, grâce notamment à une "dynamique positive" dans ses coeurs de métiers.

Nestlé (+1,0%) suivait en deuxième position, après avoir dévoilé une performance solide au premier trimestre. Le groupe veveysan a dépassé les attentes avec ses chiffres de croissance et de recettes. Le marché brésilien a largement contribué à cette performance.

Richemont (+0,6%) profitait d'une nouvelle accélération des exportations horlogères en mars, alors que son concurrent Swatch (-0,9%) cédait ses gains.

Le tableau des perdants était constitué d'Alcon (-3,2%), de la volatile AMS (-2,9%) et de Credit Suisse (-1,6%).

ABB (-0,3%) cédait une partie de ses gains de la veille, après la forte poussée mercredi consécutive au départ précipité du directeur général Ulrich Spiesshofer.

Sur le marché élargi, Idorsia (-1,3%) était pénalisé, après avoir creusé ses pertes au premier trimestre.

Stadler Rail (+0,3%) a encore engrangé une importante commande, cette fois-ci avec un contrat de 200 millions d'euros en Finlande.

Leclanché (+1,7%) proposera la conversion en capital propre d'un prêt de 36 millions de francs de son actionnaire principal Fefam. Dans le même temps, la valeur nominale de l'action du spécialiste vaudois du stockage de l'énergie passera de 1,50 franc à 10 centimes, afin de renforcer le bilan.

al/fr

Veuillez préalablement prendre connaissance des conditions d'utilisation du Site et du courrier électronique.
Autres informations juridiques.
© 2002-2019 Banque Cantonale Vaudoise, tous droits réservés.