Commentaire boursier à l'ouverture

 

-

Commentaire Boursier

Zurich (awp) - La Bourse suisse restait dans le vert en milieu de matinée, après avoir fait une percée dans le négatif. Les Bourses de Paris, Londres et de Francfort ont ouvert en baisse. Wall Street restera fermé aujourd'hui. Les places boursières chinoises ont clôturé lundi en forte hausse, profitant d'espoirs de sortie négociée de la guerre commerciale avec les Etats-Unis.

Le S&P 500, basé sur les 500 grandes sociétés cotées à la Bourse américaine, connaît son meilleur début d'année depuis 1991, soulignent les spécialistes de Mirabaud Securities.

CMC Markets rappelle que vendredi, Benoit Coeuré, membre du directoire de la Banque centrale européenne, a indiqué que l'institution envisageait une nouvelle volée de prêts à long terme et à taux bas en direction des banques de la zone euro. "Même si la BCE s'oriente vers de nouvelles liquidités ciblées, l'appétit d'emprunt pourrait ne pas être si fort que cela, vu que la région stagne", relève l'analyste David Madden.

Vers 10h30, le Swiss Market Index (SMI) gagnait 0,1% à 9256,60 points. Le Swiss Leader Index (SLI) progressait de 0,2% à 1431,06 points et le Swiss Performance Index (SPI) de 0,2% à 10'826,09 points. Parmi les 30 valeurs vedettes, 18 s'inscrivaient dans le vert et 12 dans le rouge.

La volatile AMS gardait la tête, après avoir réduit ses gains. Le titre gagnait 2,7% après un commentaire positif dans le magazine financier américain Barron's. Clariant (+2%) et Sika (+1,5%) complétaient le podium.

Swiss Re (+0,1%) a racheté pour 1 milliard de francs d'actions propres, mettant un terme à son programme de rachat d'actions lancé en mai 2018. Il s'agit de reverser du capital aux actionnaires, rappelle le réassureur.

Parmi les bancaires, Credit Suisse (+1,5%) creusait encore un peu plus l'écart avec UBS (+0,1%) et Julius Bär (-0,3%).

Swisscom (+0,9%) a vu son objectif de cours être ramené à 380 francs par Berenberg. La rentabilité des activités en Suisse reste sous pression, du fait que l'opérateur historique cherche à défendre sa position sur le marché en concédant des rabais et en dégroupant ses offres, a écrit un analyste.

Son homologue Sunrise s'est enrobé de 1,5% suite à la recommandation d'achat de la banque d'investissement allemande. Sunrise pourrait obtenir UPC de Liberty Global à un prix plus avantageux que 6-7 milliards de francs, selon un analyste de Berenberg.

Nestlé reprenait du poil de la bête (+0,8%) quand Novartis (-0,09%) et Roche (-0,4%) se classaient en bas de tableau.

Lonza restait dans le rouge (-0,3%) tandis que Logitech finissait bon dernier (-0,7%).

Sur le marché élargi, Bossard (+0,2%) reprend l'entreprise allemande Bruma, fournisseur de fixations pour l'industrie automobile et électrique qui réalise 11 millions d'euros (soit 12,4 millions de francs) de chiffre d'affaires.

Panalpina gagnait 0,5%. Vontobel a abaissé son objectif de cours de 30 francs car "à l'heure actuelle, un investissement dans le titre Panalpina relève de la loterie". La lutte pour s'emparer du logisticien s'est accélérée vendredi, quand Panalpina a confirmé être en négociations avec son homologue koweïtien Agility Group et que le danois DSV a relevé son offre sur le logisticien bâlois à 180 francs par action.

ck/fr/ol

Veuillez préalablement prendre connaissance des conditions d'utilisation du Site et du courrier électronique.
Autres informations juridiques.
© 2002-2019 Banque Cantonale Vaudoise, tous droits réservés.