Commentaire à la clôture

 

-

Commentaire Boursier

Zurich (awp) - La Bourse suisse terminé sur une note peu changée mardi. Le SMI, qui avait assez nettement progressé en début d'après-midi, a perdu de son élan et est repassé au rouge dans le sillage de Wall Street avant de se redresser pour finir à l'équilibre. Le SLI est lui resté marginalement dans le rouge et le SPI marginalement dans le vert.

A New York, Wall Street perdait du terrain en matinée. Les investisseurs restaient prudents avant une rencontre entre le président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping à la fin de la semaine en marge du G20.

"Les marchés mondiaux semblent faire preuve de prudence avant la rencontre attendue" entre Trump et Xi, ont commenté les analystes de Charles Schwab, résumant un sentiment très partagé dans la communauté financière.

Le dossier iranien était également surveillé de près, alors que Téhéran a affirmé qu'il s'affranchirait "résolument", "à partir du 7 juillet", de deux autres de ses engagements pris dans le cadre de l'accord international sur son programme nucléaire de 2015, en pleine montée de tensions avec Washington.

Le SMI a fini inchangé à 9898,90 points, avec un plus bas à 9869,02 et un plus haut à 9939,43. Le SLI a cédé 0,12% à 1511,19 points et le SPI a grignoté 0,01% à 11'956,70 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 22 ont reculé et 8 avancé.

Novartis (+0,9%) a fini sur la première marche du podium, suivi par Temenos (+0,7%) et Sika (+0,6%).

Temenos compte désormais au nombre de ses clients l'établissement égyptien Banque du Caire, qui a opté pour sa suite Infinit. Les détails financiers du contrat ne sont pas révélés.

Novartis a profité de la décision d'un tribunal régional aux Etats-Unis interdisant le lancement de versions génériques du Gilenya, commercialisé depuis des décennies contre la sclérose en plaques. Ce médicament représentait encore l'an dernier la première source de revenus de la multinationale, avec un chiffre d'affaires de 3,34 milliards de francs.

Le géant bâlois a en revanche déploré l'échec d'une étude clinique de phase IIb sur l'emricasan développé par son partenaire Conatus américain dans l'indication contre la cirrhose stéatohétatique non alcoolique (NASH) décompensée. Les recherches n'ont pas atteint le critère primaire d'évaluation, à savoir une amélioration du taux de survie des patients sans incidents, par rapport au placebo

Roche (+0,02%) et Nestlé (-0,02%) ont fini quasi à l'équilibre.

La lanterne rouge est revenue à Adecco (-1,3%), précédant Logitech (-1,0%) et Julius Bär (-0,9%).

UBS (-0,7%) et Credit Suisse (-0,4%) ont aussi perdu quelques plumes. La banque aux deux voiles s'est alliée au gestionnaire de fonds Allfunds pour créer une nouvelle plateforme de fonds de placement, plus grande et dotée de 570 milliards de francs d'actifs. Cette structure sera issue de la fusion d'Investlab, détenu par le numéro deux bancaire helvétique, et des activités de son partenaire espagnol.

Sur le marché élargi, Titlis Bergbahnen (-1,1%) a vu son bénéfice nettement reculer au cours du premier semestre, malgré une affluence record entre le 1er novembre 2018 et le 30 avril 2019. Le bénéfice semestriel du groupe a fondu de plus de moitié, à 2,4 millions de francs. Le résultat opérationnel (Ebit) a lui aussi reculé fortement, à 2,9 millions, contre 6,4 millions au cours de la même période l'année précédente.

EFG International (+0,5%) étend sa présence en Europe méridionale, avec l'ouverture à Lisbonne d'une succursale de sa filiale luxembourgeoise.

Santhera (-0,4%) a obtenu de l'Agence européenne des médicaments (EMA) qu'elle examine une nouvelle demande d'examen pour l'idebenone dans l'indication contre les dysfonctionnements respiratoires chez les patients atteints de dystrophie musculaire de Duchenne (DMD).

Le groupe Bellevue (inchangé) entend se défaire de sa banque, a rapporté le portail d'informations financières Finews, s'appuyant sur plusieurs sources. Parmi les potentiels acquéreurs figure le luxembourgeois KBL, passé depuis peu sous la houlette de Jürg Zeltner, anciennement en charge de l'unité de gestion de fortune d'UBS.

Rieter (+0,3%) a annoncé la veille au soir une commande d'envergure en Egypte.

rp/vj

Veuillez préalablement prendre connaissance des conditions d'utilisation du Site et du courrier électronique.
Autres informations juridiques.
© 2002-2019 Banque Cantonale Vaudoise, tous droits réservés.