Commentaire à la clôture

 

-

Commentaire Boursier

Zurich (awp) - La Bourse suisse a entamé la dernière séance de la semaine en hausse. Face aux mesures mises en oeuvre par Pékin en vue de limiter la propagation d'un nouveau coronavirus en Chine, les craintes des investisseurs semblaient s'atténuer, alors que Wall Street a terminé jeudi en ordre dispersé et Tokyo sur un rebond vendredi.

Si les indices américains ont clairement réagi aux informations concernant le virus en Chine en se repliant en matinée, les investisseurs ont retrouvé confiance quand l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé qu'il était trop tôt pour décréter que le virus qui a commencé à se répandre dans le monde constituait une "urgence de santé publique de portée internationale".

Ce vendredi, les investisseurs continueront de suivre les développements touchant au virus, alors que près d'une dizaine de villes chinoises étaient bouclées à l'épicentre de l'épidémie virale et que le bilan s'est à nouveau alourdi à vingt-six morts sur un total de 830 personnes contaminées. Ils se pencheront également sur les indices des directeurs d'achats (PMI) de janvier en zone euro et aux États-Unis, écrit dans une note Mirabaud Securities.

Après avoir ouvert en hausse de 0,48%, l'indice SMI gagnait vers 09h20 0,39% à 10'856,19 points. Le SLI progressait de 0,56% à 1669,80 points et l'indicateur du marché élargi SPI de 0,34% à 13'149,47 points. Sur les 30 valeurs vedettes du SLI, seules trois affichaient des pertes.

Givaudan (-2,1%) subissait les foudres des investisseurs. Dévoilant sa performance pour 2019, le numéro un mondial des arômes et parfums a certes publié un chiffre d'affaires et une rentabilité en hausse sur son exercice 2019, mais les analystes anticipaient encore mieux sur tous les fronts.

Le bon Roche (-0,2%) faisait les frais de son échec à concrétiser le critère primaire d'une étude clinique de phase III évaluant le potentiel de son anticancéreux à large spectre Tecentriq (atezolizumab).

Sur les deux autres poids lourds de la cote, Novartis (+0,3%) prenait un peu de terrain, alors que Nestlé (+0,04%) faisait du surplace.

Du côté des gagnants, Credit Suisse (+1,8%) prenait la tête du classement provisoire, devant la toujours volatile AMS (+1,8%), Richemont (+1,5%), UBS (+1,5%), Geberit (+1,4%) et Temenos (+1,2%).

Sur le marché, SFS (+1,7%) et Starrag (+2,1%) progressaient après la publication de leurs premiers chiffres pour l'exercice 2019. Helvetia prenait 2,6%, après l'annonce du rachat d'une majorité de contrôle dans l'espagnol Caser pour 780 millions d'euros.

vj/jh/buc

Veuillez préalablement prendre connaissance des conditions d'utilisation du Site et du courrier électronique.
Autres informations juridiques.
© 2002-2020 Banque Cantonale Vaudoise, tous droits réservés.