Commentaire à la clôture

 

-

Commentaire Boursier

Zurich (awp) - La Bourse suisse a ouvert en légère hausse jeudi, dernière séance avant le long week-end pascal. La place zurichoise ne devrait pas bénéficier dans l'immédiat d'un soutien de Wall Street, qui a terminé en légère baisse mercredi, lestée par un accès de faiblesse du secteur de la santé.

"Les principaux indices américains ont fini sans tendance hier soir, tiraillés entre des résultats d'entreprises mi-figue mi-raisin et des statistiques économiques américaines et chinoises au-dessus des attentes", ont commenté les analystes de Mirabaud Securities.

Du coup, "les indices européens devraient ouvrir sans réelle tendance ce matin malgré des espoirs de règlement commercial entre Washington et Pékin", ont-ils ajouté dans une note.

CMC Markets a relevé l'écart entre les places européennes et américaines, les premières se rapprochant d'un plus haut sur six mois, tandis que Wall Street a lâché du lest.

Quelques rares données macroéconomiques sont à l'agenda avec notamment les ventes au détail en mars au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, ainsi que les indices PMI manufacturier d'avril en Allemagne et dans la zone euro.

En Suisse, le commerce extérieur est resté vigoureux en mars. Si les exportations ont reculé, les importations ont atteint un niveau record.

A 09h05, le SMI gagnait à peine 0,09% à 9605,43 points, le SLI progressait tout juste de 0,01% à 1507,00 points et le SPI engrangeait 0,10% à 11'507,10 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 11 montaient, une (Givaudan) était stable et 18 cédaient leurs gains.

Nestlé (+1,2%) se plaçait d'emblée dans le haut du classement, après avoir dévoilé une performance solide au premier trimestre. Le groupe veveysan a dépassé les attentes avec ses chiffres de croissance et de recettes. Le marché brésilien a largement contribué à cette performance.

Lonza (+1,1%) suivait juste derrière. Le chimiste et sous-traitant de l'industrie pharmaceutique a fait état d'un départ "solide" cette année, grâce notamment à une "dynamique positive" dans ses coeurs de métiers.

Richemont (+0,7%) profitait d'une nouvelle accélération des exportations horlogères en mars, alors que son concurrent Swatch (-0,6%) cédait ses gains.

Le tableau des perdants était constitué de la volatile AMS (-1,5%) et d'Alcon (-1,5%).

ABB (-0,1%) calmait ses ardeurs, après la forte poussée mercredi consécutive au départ précipité du directeur général Ulrich Spiesshofer.

Sur le marché élargi, Idorsia (-2,2%) était pénalisé, après avoir creusé ses pertes au 1er trimestre.

Stadler Rail (+0,6%) a encore engrangé une importante commande, cette fois-ci avec un contrat de 200 millions d'euros en Finlande.

Tecan (-1,0%) était bien parti pour être pénalisé toute la séance en raison d'un traitement hors dividende 2,10 francs.

al/op

Veuillez préalablement prendre connaissance des conditions d'utilisation du Site et du courrier électronique.
Autres informations juridiques.
© 2002-2019 Banque Cantonale Vaudoise, tous droits réservés.