Commentaire boursier avant ouverture

 

-

Commentaire Boursier

Zurich (awp) - La Bourse suisse s'acheminait vers une ouverture positive sur un large front, selon les indications préalables compilées par Julius Bär. Dans une actualité conjoncturelle plutôt morne, les informations d'entreprises jouissaient d'une pleine caisse de résonnance. Roche notamment profitait d'indications encourageantes sur le traitement expérimental contre la pneumonie Covid-19 développé par son partenaire new-yorkais Regeneron.

Une poignée de sociétés du marché élargi ont par ailleurs rendu la copie de leurs premiers partiels en 2021, quand le laboratoire d'origine suédoise Polypeptide a fait part de son projet d'introduction en Bourse sur SIX.

"Les indices européens devraient ouvrir sans réelle tendance ce matin, malgré les nouveaux records vendredi pour le S&P 500, le Dow Jones, le NYSEComposite et le Dow Jones Global", anticipe John Plassard. L'analyste de Mirabaud Banque attribue cette retenue au discours "constructif" du président de la Réserve fédérale (Fed) des Etats-Unis dimanche soir, qui pourrait signifier que la banque centrale prépare le terrain à une normalisation de l'économie au pays de l'oncle Sam.

A 08h16, le préSMI extrapolé par Julius Bär s'appréciait de 0,25%. Les deux poids lourds pharmaceutiques occupaient les deux extrémités de l'indice phare de la place zurichoise.

Le bon de jouissance Roche (+1,4%) capitalisait sur de nouvelles données cliniques avancées sur le Regen-Cov développé par Regeneron, qui a par ailleurs obtenu en toute fin de semaine dernière une recommandation explicite d'homologation de la part des National Institutes for Health (NIH) outre-Atlantique. Novartis et son 0% pointé faisait comparativement pâle figure.

Les 18 autres composantes du métronome de la Bourse suisse ne grappillaient toutefois que des centièmes de points de pourcentage.

Sur le marché élargi, le laboratoire paneuropéen Cosmo s'appréciait de 5,0%, dopé par l'homologation aux Etats-Unis de son dispositif de coloscopie intelligent GI Genius.

Le producteur de solutions de fixation et d'assemblage Bossard (+2,5%) profitait d'un chiffre d'affaires nettement plus opulent qu'escompté sur les trois premiers mois de l'année.

Le fabricant d'assistances auditives Sonova (+1,1%) complétait la première ligne de la grille de départ, soutenu par un relèvement d'objectif de cours accordé par Goldman Sachs.

Unique valeur répertoriée à perdre des plumes, Adecco (-0,7%) par contre a été recalé par JPMorgan à "neutral".

jh/ck

Veuillez préalablement prendre connaissance des conditions d'utilisation du Site et du courrier électronique.
Autres informations juridiques.
© 2002-2021 Banque Cantonale Vaudoise, tous droits réservés.