Commentaire boursier avant ouverture

 

-

Commentaire Boursier

Zurich (awp) - La Bourse suisse semblait de bonne humeur vendredi, après la large victoire des conservateurs emmenés par Boris Johnson aux élections législatives anticipées en Grande Bretagne. Les investisseurs semblaient surtout soulagés par les bonnes nouvelles sur le front du litige commercial sino-américain. L'agenda des nouvelles d'entreprises était passablement dégarni.

Les électeurs britanniques ont clairement mis le cap sur le Brexit, en donnant une forte majorité absolue parlementaire au parti conservateur, donnant ainsi les coudées franches à son chef Boris Johnson pour réaliser la sortie du pays de l'Union européenne d'ici le 31 janvier.

La livre sterling a décollé face à l'euro après cette victoire des Tories, observent les analystes de CMC Markets. Du côté de Credit Suisse, on évoque une baisse des incertitudes entourant le Brexit. Une sortie sans accord le 31 janvier est très improbable, affirment-ils. Cela devrait profiter à la livre sterling et aux actifs libellés dans cette devise.

John Plassard, de Mirabaud, se veut plus prudent. "Penser que les cartes sont jouées et que c'est sur un soft Brexit qu'il faut parier serait une grave erreur", selon lui. Le chemin est encore long et des retournements de situation ne sont pas exclus.

Une lueur d'espoir est apparue dans l'interminable dossier du litige commercial entre Washington et Pékin. La conclusion d'un accord partiel semblait se dessiner jeudi soir, ce qui a conduit deux principaux indices de Wall Street (Dow Jones et S&P 500) vers de nouveaux sommets. Tokyo a également clôturé sur une forte hausse.

A 8h12, le Swiss Market Index (SMI) prenait 0,88% à 10'543,32 points, selon les opérations avant-Bourse compilées par Julius Bär. Les valeurs vedettes pointaient toutes nettement dans le vert.

Roche (+1,5%) était l'unique "blue chip" concerné par une annonce. Le laboratoire rhénan a revendiqué le succès d'une étude clinique de phase III sur son anticorps monoclonal Tecentriq, employé en combinaison contre un certain type de mélanome.

Les autres poids lourds Novartis (+0,6%) et Nestlé (+0,5%) évoluaient sous l'indice.

La perspective d'un dénouement dans le litige commercial sino-américain donnait des ailes aux valeurs du luxe Swatch et Richemont (+1,3% chacune), dont la Chine est un important débouché. Les bancaires UBS et Credit Suisse prenaient toutes deux 2,0%. Julius Bär était à proximité (+1,7%).

La palme revenait toutefois à AMS (+2,6%) après une reprise de couverture par Deutsche Bank, qui recommande le titre à l'achat.

Sur le marché élargi, Swiss Prime Site (pas de cours) a trouvé un repreneur pour le groupe Tertianum, exploitant de maisons de retraite, qui sera vendu au fonds d'investissement zougois Capvis Equity. Le montant de l'opération n'est pas divulgué.

fr/lk

Veuillez préalablement prendre connaissance des conditions d'utilisation du Site et du courrier électronique.
Autres informations juridiques.
© 2002-2019 Banque Cantonale Vaudoise, tous droits réservés.