Commentaire boursier avant ouverture

 

-

Commentaire Boursier

Zurich (awp) - La Bourse suisse devrait afficher un coup de mou à l'ouverture vendredi, cédant ses modestes gains de la veille. La saison des résultats semestriels battait son plein à l'international et en Suisse avec notamment les performance financières à mi-parcours de Swiss Re, Holcim et AMS Osram.

La Bourse de New York a terminé en hausse jeudi soir, soutenue par les très bons résultats trimestriels de la plupart des grands noms de la cote, sur fond de politique monétaire accommodante.

"Pourtant, il y avait de quoi être déçu puisque la croissance américaine au 2ème trimestre (+6,5% en termes annualisés) a été publiée largement en-dessous des attentes du consensus" qui s'établissait à +8,5%, a nuancé John Plassard de Mirabaud Banque.

Selon l'analyste de la banque genevoise, "les indices européens devraient ouvrir en baisse ce matin, les investisseurs étant partagés entre une réunion de la Fed confuse, une croissance américaine pour le deuxième trimestre en-dessous des attentes et des résultats décevants pour certaines entreprises", notamment Facebook et Amazon.

En Suisse, l'indice vedette SMI de la Bourse suisse s'affichait en baisse de 0,38% à 12'040,35 points, selon les ordres électroniques passés sur le marché avant-Bourse de Julius Bär.

Dans un marché largement teinté de rouge, Swiss Re (1,0%), Holcim (+1,0%) et AMS (+0,8%) sortaient du lot.

Swiss Re a comme attendu renoué avec les profits au premier semestre. Encaissant des primes nettes en hausse, le réassureur zurichois a dégagé un bénéfice net de 1,04 milliard de dollars, contre une perte nette de 1,13 milliard fin juin 2020.

Le géant des matériaux de construction a affiché au premier semestre un rétablissement marqué des affaires, après avoir été affecté sur la période de comparaison par l'éclatement de la pandémie de coronavirus. Le groupe a généré un chiffre d'affaires de 12,56 milliards de francs, en hausse de 17,4% sur un an. La rentabilité opérationnelle s'est envolée de deux tiers, avec un Ebit récurrent de 1,98 milliard.

Le fabricant de semi-conducteur a pour sa part connu un creux saisonnier de ses activités au deuxième trimestre. Le groupe autrichien a réalisé un chiffre d'affaires de 1,49 milliard de dollars, conforme aux attentes. Le bénéfice net ajusté, de 84 millions, dépasse largement les prévisions.

Les autres valeurs vedettes évoluaient dans le rouge, à l'instar des bancaires UBS (-0,7%) et Credit Suisse (-0,6%). La banque aux deux voiles a publié la veille ses résultats semestriels, affectés par la débâcle Archegos. La déconfiture du fonds spéculatif américain a pesé à hauteur de 594 millions de francs sur les résultats du numéro deux bancaire helvétique, portant le total à quelque 5 milliards au premier semestre.

Les poids lourds participaient à la tendance négative, Novartis, Roche et Nestlé (tous les trois -0,4%) reculant.

Adecco (-1,1%) baissait fortement, toujours plombé par l'annonce mercredi du rachat du français Akka Technologies.

Sur le marché élargi, Cosmo Pharmaceutical (+2,1%) dénotait. Le laboratoire a vu son déficit prendre de l'ampleur au premier semestre, notamment en raison d'une hausse des coûts. Mais la direction s'attend à dégager sur l'ensemble de l'année un bénéfice avant impôts.

Forbo (+0,6%) a vu ses résultats s'envoler au premier semestre, après les pertes essuyées en raison de la pandémie de coronavirus l'année dernière.

al/md

Veuillez préalablement prendre connaissance des conditions d'utilisation du Site et du courrier électronique.
Autres informations juridiques.
© 2002-2021 Banque Cantonale Vaudoise, tous droits réservés.